PECHSTEIN CLAUDIA (1972- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Allemande Claudia Pechstein est l'une des patineuses de vitesse les plus titrées de l'histoire : de 1992 à 2006, elle obtint neuf médailles olympiques, dont cinq en or. Néanmoins, la fin de sa carrière est entachée par une affaire de dopage : elle fut privée des Jeux de Vancouver en 2010 car elle purgeait une suspension de deux ans ; elle affirmait pourtant que son contrôle positif était dû à une anomalie sanguine congénitale.

Née le 22 février 1972 à Berlin-Est, Claudia Pechstein s'initie au patinage artistique dès l'âge de trois ans, puis au patinage de vitesse six ans plus tard ; à l'école de la R.D.A., la jeune fille progresse rapidement. Âgée de seize ans lors de sa première apparition sur la scène internationale, aux Championnats du monde juniors de patinage de vitesse organisés à Séoul en 1988, elle termine deuxième du classement général. Quatre ans plus tard, elle participe à ses premiers jeux Olympiques, à Albertville : elle obtient la médaille de bronze dans le 5 000 mètres, derrière ses compatriotes Gunda Niemann et Heike Warnicke. En 1994, à Lillehammer, elle enlève son premier titre olympique : elle remporte le 5 000 mètres à l'issue d'un duel serré avec Gunda Niemann, qu'elle devance d'une demi-seconde ; elle obtient aussi la médaille de bronze dans le 3 000 mètres.

Quatre ans plus tard, aux Jeux de Nagano, l'affrontement entre Gunda Niemann-Stirnemann et Claudia Pechstein est de nouveau acharné : Gunda Niemann-Stirnemann remporte le 3 000 mètres devant Claudia Pechstein ; cette dernière prend sa revanche dans le 5 000 mètres, d'un souffle (6 min 59,61 s, contre 6 min 59,65 s, soit le plus petit écart aux Jeux sur cette distance).

En 2000, Claudia Pechstein est sacrée pour la première fois championne du monde de patinage de vitesse « toutes épreuves » : elle a la satisfaction de devancer dans cette compétition Gunda Niemann-Stirnemann, qui venait de la remporter cinq fois consécutivement. L'année suivante, elle marque les esprits en cassant la barrière des 4 minutes sur 3 000 mètres (3 min 59,27 s), à Calgary.

En 2002, aux Jeux de Lake Placid, Claudia Pechstein se trouve au sommet de sa forme : le 10 février, elle remporte le 3 000 mètres en battant son record du monde (3 min 57,70 s) ; treize jours plus tard, elle s'adjuge sa troisième médaille d'or consécutivement dans le 5 000 mètres en améliorant très nettement le record du monde de Gunda Niemann-Stirnemann (6 min 46,91 s, contre 6 min 52,44 s). Avant elle, une seule patineuse de vitesse, l'Américaine Bonnie Blair, avait remporté trois fois consécutivement la même épreuve aux Jeux (le 500 mètres, en 1992, 1994 et 1998).

En 2006, lors des Jeux de Turin, Claudia Pechstein, malgré l'âge (trente-quatre ans), continue de réaliser de belles performances : avec ses compatriotes, elle remporte la médaille d'or dans la compétition de poursuite par équipes, puis elle obtient la médaille d'argent dans le 5 000 mètres, battue de moins d'une seconde par la Canadienne Clara Hughes (6 min 59,07 s, contre 7 min 0,08 s). Avec neuf médailles olympiques, elle devient alors la patineuse de vitesse la plus récompensée aux Jeux (l'Allemande de l'Est Karin Enke et Gunda Niemann-Stirnemann en avaient obtenu huit).

Claudia Pechstein ne met pas un terme à sa carrière pour autant, car elle ambitionne de participer aux Jeux de Vancouver en 2010. Elle obtient la médaille de bronze dans la poursuite par équipes aux Championnats du monde en 2007 et en 2008, puis remporte le Championnat d'Europe « toutes épreuves » en 2009. Néanmoins, à l'occasion des Championnats du monde organisés à Hamar (Norvège) en février 2009, Claudia Pechstein subit un contrôle antidopage positif (valeurs sanguines anormales), ce qui lui vaut une suspension de deux ans. La patineuse, arguant qu'une anomalie sanguine congénitale expliquerait ces valeurs anormales, fait appel de la décision devant le Tribunal arbitral du sport, lequel la déboute en janvier 2010, ce qui semble clore tristement sa carrière. Elle reprend pourtant la compétition au terme de sa suspension, en février 2011.

En 2014, à quarante-deux ans, elle participe encore aux jeux Olympiques, à Sotchi. Alors que les Néerlandaises font une véritable razzia sur les médailles, Claudia Pechstein réussit à prendre deux jolies places d’honneur : elle est quatrième du 3 000 mètres et cinquième du 5 000 mètres [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Classification

Autres références

«  PECHSTEIN CLAUDIA (1972- )  » est également traité dans :

SPORT (Disciplines) - Le patinage

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 4 352 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Le patinage de vitesse »  : […] Les compétitions de patinage de vitesse se déroulent sur une piste de 400 mètres, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, avec des couloirs de 4 à 5 mètres de largeur. À chaque tour de piste, les patineurs changent de couloir pour que la distance parcourue soit égale. Si les deux patineurs arrivent en même temps à la zone de changement, le patineur qui passe du couloir extérieur au couloi […] Lire la suite

Pour citer l’article

« PECHSTEIN CLAUDIA (1972- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/claudia-pechstein/