CABRERA INFANTE GUILLERMO (1929-2005)

Le romancier Guillermo Cabrera Infante est né en 1929 à Gibara, dans la province d'Oriente, au sud-est de l'île de Cuba, à un jet de pierre de la Sierra Maestra d'où partira par la suite la révolution castriste, à laquelle il prendra part. Compagnon de la première heure, il est d'abord nommé en 1959 directeur de l'hebdomadaire culturel Lunes de la Revolución, puis, après avoir pris ses distances avec le régime en 1961, attaché culturel en Belgique, jusqu'à sa rupture avec le castrisme en 1965, et l'exil.

Opposé à la dictature de Batista, Cabrera Infante publie, en 1960, les nouvelles de Dans la paix comme dans la guerre, où l'on trouve déjà les thèmes de Trois Tristes Tigres, le roman à venir : la vie nocturne de La Havane, les cabarets, le tourisme de prostitution, la musique cubaine. En 1963, un ouvrage fort original consacré au cinéma, mêle l'autobiographie et les chroniques filmiques qu'il donnait à la revue Carteles. Un oficio del siglo XX, administre la preuve que « la seule façon pour un critique de pouvoir survivre sous le communisme c'est d'être de fiction ». Son amour pour le septième art qui fait découvrir à ses lecteurs les plus grands cinéastes de son temps – Welles et Hitchkock, Hawks et Minnelli, mais aussi Truffaut et Rohmer – et qui l'amène à créer en 1951, avec l'appui de Henri Langlois et la complicité de son ami, le photographe cubain Néstor Almendrós, la cinémathèque de Cuba, se prolongera sa vie durant, jalonnée par ces autres brillants essais que sont Arcadia todas las noches (1978), Cine o sardina (1997) et l'imposant Puro humo (2000), d'abord publié en version anglaise (et originale) sous le titre Holy Smoke (1985). C'est le cinéma, enfin, qui lui permettra aussi de survivre à Londres, où il s'installe définitivement en 1966, en écrivant des scénarios pour Hollywood.

Lorsqu'il rompt avec le nouveau régime, Cabrera Infante donne dans Trois Tristes Tigres (1967) une fable havanaise qui, sous le titre Vista del amanecer en el trópico, obtient en 1965, en Espagne, le prestigieux prix Biblioteca Breve. Ce roman, traduit en français et publié en 1970, remporte également le prix du meilleu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  CABRERA INFANTE GUILLERMO (1929-2005)  » est également traité dans :

TROIS TRISTES TIGRES, Guillermo Cabrera Infante - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claude FELL
  •  • 907 mots

Publié en 1962 sous le titre de Vista del amanecer en el trópico, le livre de Guillermo Cabrera Infante (1929-2005) remporte en 1964 le prix Biblioteca Breve, décerné par la maison d'édition catalane Seix Barral. Il va devenir un des ouvrages emblématiques du « boom » que connaît la littérature latino-américaine dans les années […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trois-tristes-tigres/#i_80208

CARAÏBES - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Claude FELL, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Oruno D. LARA
  •  • 15 812 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Entre révolte et exil »  : […] de Miguel Barnet (Cimarrón, 1966, traduit en français sous le titre Esclave à Cuba). Très rapidement est apparue une littérature de la dissidence, qui se cristallise autour de trois auteurs majeurs : Guillermo Cabrera Infante (1929-2005), Severo Sarduy (1937-1993) et Reinaldo Arenas (1943-1990), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caraibes-litteratures/#i_80208

Pour citer l’article

Albert BENSOUSSAN, « CABRERA INFANTE GUILLERMO - (1929-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillermo-cabrera-infante/