CASTRO GUILLÉN DE (1569-1631)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De famille noble, Guillén de Castro y Bellvís fit tout d'abord une carrière militaire et civile à Valence et en Italie, avant de se fixer à Madrid où il fut en relation avec les plus illustres écrivains. Après avoir fait partie du groupe des dramaturges valenciens, il subit l'influence de Lope de Vega. Le succès de sa pièce Les Enfances du Cid (Las Mocedades del Cid) — dont Corneille s'inspira largement — a malheureusement occulté le reste de son œuvre. Parmi ses pièces maîtresses on citera : La Justice dans la pitié (La Justicia en la piedad), Les Exploits du Cid (Las Hazañas del Cid), Les Mal Mariés de Valence (Los Mal Casados de Valencia). Contrairement aux autres auteurs de comedias, Castro ne fit pas un emploi systématique et régulier du gracioso (serviteur bouffon). Très attiré par la culture castillane, il emprunta des sujets aux ballades traditionnelles de Castille et introduisit cette forme poétique dans certaines de ses œuvres. Trois de ses pièces sont inspirées de Cervantès.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  CASTRO GUILLÉN DE (1569-1631)  » est également traité dans :

LE CID, Pierre Corneille - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 274 mots

Dans le chapitre « De la chanson de geste à la tragédie »  : […] Le Cid Campeador (« seigneur qui gagne les batailles ») appartient à la légende espagnole. Rodrigue, chevalier du xi e  siècle (1043-1099), est l'emblème de l'histoire castillane, auréolé d'une série de romances et de chansons de geste. Corneille, qui sait l'espagnol, emprunte le canevas de sa pièce à une comedia de Guillén de Castro (1569-1631), Les Enfances du Cid (1618), qui mélange l'histoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-cid-pierre-corneille/#i_9918

CID LE

  • Écrit par 
  • Charles Vincent AUBRUN
  •  • 2 814 mots

Dans le chapitre « Le Cid du théâtre et de la légende »  : […] Dès le début du xvii e  siècle, l'Espagne recueille sa foi, ses croyances et sa culture dans le creuset de la comedia, un nouveau genre littéraire. Le romancero du Cid fournit maints sujets aux dramaturges, sûrs à l'avance de gagner ainsi la ferveur du peuple et ses applaudissements. Lope de Vega, créateur de la nouvelle formule littéraire, dédie en 1619 Les Créneaux de la cité de Toro , où appara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cid-le/#i_9918

COMEDIA, Espagne

  • Écrit par 
  • Charles Vincent AUBRUN
  •  • 2 606 mots

Dans le chapitre « Sous Philippe III »  : […] Philippe III (1598-1621) n'aimait pas le théâtre ; il vivait éloigné de la ville. En son temps, la comédie, effrontée comme la nouvelle jeunesse, parlait l'amphigouri à la mode, mettait en scène des problèmes réels quotidiens, proposait des solutions et, sous ce couvert, des attitudes mentales et des comportements nouveaux parfois choquants. Le bon dramaturge donne aussi des leçons de bien-dire et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedia-espagne/#i_9918

Pour citer l’article

« CASTRO GUILLÉN DE - (1569-1631) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillen-de-castro/