GUERRE ET PAIX, Léon TolstoïFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une éthique de l'authenticité

Exceptionnelle par le foisonnement de personnages fortement individualisés que Tolstoï parvient à faire vivre devant nous, Guerre et Paix est le chef-d'œuvre d'une technique romanesque étroitement liée à l'éthique tolstoïenne de l'authenticité. Ses personnages ne sont ni décrits ni analysés, mais représentés dans des scènes concrètes, où les situations, à travers les attitudes, les gestes, les intonations que perçoivent leurs interlocuteurs, les révèlent par-delà les masques sociaux, dans leur plus intime vérité. Cependant, la création romanesque se veut ici un instrument de réflexion historique. L'introduction dans la trame de l'œuvre de personnages réels (notamment Napoléon et Koutouzov, commandant en chef des armées russes) représentés par les mêmes procédés et doués de la même présence physique que les personnages de fiction, sert à la fois à authentifier ceux−ci et à « démythifier » les personnages « historiques » en les ramenant à la commune humanité. Elle contribue ainsi, au même titre que les scènes de bataille vues « au ras du sol », à une remise en cause de l'histoire traditionnelle.

Tolstoï conteste d'abord l'interprétation classique qui fait de la bataille de la Moskova une victoire de Napoléon. Si elle a ouvert aux Français les portes de Moscou, c'est parce que Koutouzov a compris qu'il était inutile de faire obstacle à une bête blessée à mort, comme l'est la Grande Armée au soir d'un affrontement où les Russes ont prouvé la supériorité morale que leur donnait la défense du sol natal. La supériorité de Koutouzov sur Napoléon est de savoir que ce qui décide du sort des batailles, ce n'est pas le savoir-faire des stratèges, mais le moral des troupes, et plus généralement l'esprit de la nation. La guerre de 1812 ne se contente pas d'opposer entre eux des généraux et leurs armées : elle est une guerre nationale, à laquelle participent inconsciemment tous les Russes.

Cette interprétation débouche ainsi, dans la première partie de l'épilogue, sur une philosophie de l'histoire ruinant l'expli [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne et à l'École normale supérieure

Classification

Autres références

«  GUERRE ET PAIX, Léon Tolstoï  » est également traité dans :

GUERRE ET PAIX (mise en scène P. Fomenko)

  • Écrit par 
  • Béatrice PICON-VALLIN
  •  • 1 076 mots

La troupe de Piotr Fomenko est venue en France pour la troisième fois en 2002. À la suite de Loups et brebis d'Ostrovski (festival d'Avignon, 1997), réinvité en 1998 par le festival d'Automne avec La Noce de Tchekhov, c'est en première européenne que le théâtre des Gémeaux a accueilli Guerre et Paix , cette fois à l'occasion du festival d'Automne 2002. La salle s'enchante, transportée pendant […] Lire la suite

TOLSTOÏ LÉON NIKOLAÏÉVITCH (1828-1910)

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER
  •  • 4 546 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les grands romans (1863-1877) »  : […] Marié le 23 septembre 1862 avec Sophie Bers (Sofija Andreevna Bers, 1844-1919), fille d'un médecin militaire, Tolstoï s'installe à Iasnaïa Poliana où la vie de famille et les soins de son domaine l'absorbent, tout en lui laissant suffisamment de loisirs et de liberté d'esprit pour entreprendre une œuvre monumentale. L'amnistie qui, à l'avènement d'Alexandre II, a permis le retour de certains décem […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Israël – Émirats arabes unis. Normalisation des relations diplomatiques. 13-31 août 2020

avec Israël, conditionnant la normalisation des relations avec l’État hébreu à la création d’un État palestinien. L’Autorité palestinienne et le Hamas dénoncent cet accord. Israël a signé un traité de paix avec l’Égypte en mars 1979 et avec la Jordanie en octobre 1994. Les EAU et Israël n’ont jamais […] Lire la suite

Soudan du Sud. Accord sur la formation d’un gouvernement d’union nationale de transition. 22 février 2020

Riek Machar, de retour à Djouba, est intronisé au poste de premier vice-président d’un gouvernement d’unité nationale de transition dirigé par le président Salva Kiir Mayardit, en application d’un accord de paix conclu en septembre 2018. Le cabinet compte quatre autres vice-présidents, dont […] Lire la suite

États-Unis – Proche-Orient. Présentation du plan de paix américain pour le Proche-Orient. 28 janvier 2020

Le président Donald Trump présente le plan de paix pour le Proche-Orient, à la Maison-Blanche, en présence du Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou. La veille, il en avait exposé les détails à ce dernier, ainsi qu’à son principal adversaire politique Benny Gantz. Élaboré par Jared Kushner […] Lire la suite

Papouasie-Nouvelle-Guinée. Référendum à Bougainville. 7 décembre 2019

de participation dépasse 85 p. 100. Le résultat de cette consultation non contraignante doit être ratifié par le Parlement de Port Moresby. Ce référendum était prévu par l’accord de paix d’août 2001. Celui-ci a mis fin à la guerre meurtrière qui avait opposé des groupes sécessionnistes aux forces armées […] Lire la suite

Allemagne – Russie. Implication présumée de Moscou dans un assassinat à Berlin. 3-9 décembre 2019

Le 3, la presse allemande fait état de soupçons relatifs à l’implication des autorités russes ou tchétchènes dans l’assassinat par balles d’un Géorgien à Berlin, en août, par un Russe porteur d’un passeport valide, mais à un faux nom. Ancien commandant insurgé de la deuxième guerre de Tchétchénie […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel AUCOUTURIER, « GUERRE ET PAIX, Léon Tolstoï - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-et-paix-leon-tolstoi/