GUAYMÍ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Indiens d'Amérique centrale (au nombre de 200 000 environ en 2005) établis dans la partie occidentale de l'État de Panamá, les Guaymí parlent une langue chibcha. Établis en forêt tropicale, les Guaymí du nord du Panamá forment un groupe distinct ; leur environnement naturel fait qu'ils vivent essentiellement de chasse et de cueillette. Les Guaymí établis plus au sud ajoutent à ces formes primitives de subsistance une agriculture fondée principalement sur les productions de maïs, de haricots, de manioc, de papaye et de banane. Dans la société guaymí, si les femmes assurent la plantation des semences, en utilisant pour cela le bâton à fouir, les hommes préparent les sols par brûlis ; la chasse, à l'arc ou au fusil, et la pêche sont d'autres activités fort importantes.

Faites d'un toit de chaume reposant sur des murs ou sur des perches enfoncées droit dans le sol, les habitations guaymí peuvent être rondes, carrées ou rectangulaires ; chez les Guaymí comme chez les Chibcha (autre population belliqueuse), les villages d'une certaine importance sont entourés de palissades. Le vêtement traditionnel de ces Indiens comprend des bandes-culottes avec, en outre, le poncho ou la chemisette de coton pour les hommes et une jupe longue pour les femmes ; en guise de joyaux, les Guaymí portent aussi des perles, des plumes et des lacets ; comme d'autres groupes d'Amérique centrale, ils travaillent le jade, l'or et le cuivre ainsi que diverses pierres semi-précieuses qu'ils placent dans la sépulture de leurs défunts. Les Guaymí se peignent le visage et consacrent une part de leurs activités à des travaux de vannerie (paniers, filets), de poterie et de tissage de textiles.

—  Agnès LEHUEN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  GUAYMÍ  » est également traité dans :

PANAMÁ

  • Écrit par 
  • David GARIBAY, 
  • Lucile MÉDINA-NICOLAS, 
  • Alain VIEILLARD-BARON
  •  • 9 887 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La mosaïque ethnique panaméenne »  : […] La population du Panamá s'élève à 3,23 millions d'habitants, selon les estimations de 2005. Elle ne comptait que 336 742 habitants lors du premier recensement de 1911, ce qui signifie qu' en un siècle la population a presque décuplé. L'explosion démographique s'explique avant tout par la chute du taux de mortalité (4,2 p. 1 000 en 2004), obtenu grâce à l'amélioration des conditions sanitaires ; et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panama/#i_35454

Pour citer l’article

Agnès LEHUEN, « GUAYMÍ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guaymi/