GRÉGARINES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mode de vie

Localisation

Les Grégarines se trouvent surtout dans le tube digestif des insectes, mais quelques espèces vivent dans les tubes de Malpighi (ex. Ophryocystis), d'autres dans la cavité sanguine des insectes (ex. Diplocystis) ou même dans les corps adipeux (ex. Syncystis), d'autres encore dans le cœlome des Annélides (ex. Monocystis, Urospora) ou des Échinodermes (Lithocystis), quelques-unes enfin (Gonospora) adoptent la cavité génitale. Les Monocystidae abondent dans les vésicules séminales des Lombrics.

Les Grégarines du tube digestif des insectes sont toujours localisées dans l'intestin moyen dont la muqueuse n'est pas revêtue d'une couche chitineuse. Chaque espèce semble exiger une valeur déterminée du pH : 4,4 à 6 pour Gregarina cuneata, 5 à 8 pour Gregarina steini et 6,5 à 7 pour Gregarina polymorpha (Göhre, 1943).

Les Grégarines peuvent glisser dans le liquide qui les contient. D'ailleurs des structures contractiles intra-cellulaires (myonèmes) ont été observées dans leur cytoplasme, et elles pourraient jouer un rôle dans la locomotion.

Nutrition et rapports avec l'hôte

La plupart des Grégarines vivent aux dépens du sang, du cytoplasme ou du chyle intestinal de leur hôte et se nourrissent par osmose. Certains savants voient dans l'épimérite un organite absorbant. Mais il est établi que certaines espèces sont capables de phagocyter des particules alimentaires (Tuzet et Loubatières, 1946-1949).

Les Grégarines n'ont généralement aucune action nocive sur les insectes qu'elles parasitent, sauf en cas (exceptionnel) de pullulation intense.

Les Grégarines qui habitent l'intestin des insectes à métamorphose ne passent pas habituellement chez l'insecte adulte. Leur cycle se termine avant la mue nymphale ; mais cette règle souffre quelques exceptions. Au contraire, les Grégarines des Annélides suivent mieux le cycle de leur hôte dont la maturité sexuelle semble agir sur le cycle du parasite.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Robert GAUMONT, « GRÉGARINES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gregarines/