TORELLI GIUSEPPE (1658-1709)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À peu près contemporain de Corelli, Torelli fait avec celui-ci un intéressant contraste, et la disproportion entre l'immense popularité du premier — de son temps comme du nôtre — et la célébrité plus modeste du second n'est pas sans quelque injustice.

Torelli, né près de Vérone, réside à Bologne à partir de 1680, et pour toute sa vie, si l'on excepte six années qu'il passe d'abord à Vienne (1695-1698), puis en Allemagne comme violon solo de l'orchestre du margrave de Brandebourg (1698-1701). Il est remarquable de voir un musicien de réputation internationale reprendre modestement un simple poste de violoniste à la basilique San Petronio ; mais le fait n'est pas unique dans l'histoire de la musique italienne de ce temps : Corelli et, au siècle suivant, Tartini auront une renommée encore plus grande pour une carrière toute de modestie.

La question de l'antériorité des concertos grossos de Torelli sur ceux de Corelli est fort controversée. La date de publication donne l'initiative à Torelli : ses Concerti grossi con una pastorale per il S.S. Natale ont été édités en 1709, juste après sa mort, et le premier recueil de Corelli n'a été publié qu'en 1714. Torelli serait donc l'« inventeur » de la forme. On sait pourtant par Muffat que les concertos de Corelli étaient déjà joués à Rome en 1682, et Muffat lui-même les imite dans ses propres œuvres. Mais il est évident que le recueil posthume de Torelli a été joué aussi du vivant de son auteur. Peu importe d'ailleurs une antériorité de quelques années : c'est au contraire la simultanéité de ces créations qui est intéressante. Le concerto grosso apparaît en plusieurs endroits à la fois, et il est probable que d'autres œuvres, comme celles de Stradella, durent être jouées, vers 1680-1700, en divers points de la péninsule.

—  Philippe BEAUSSANT

Écrit par :

  • : directeur de l'Institut de musique et danse anciennes de l'Île-de-France, conseiller artistique du Centre de musique baroque de Versailles

Classification

Pour citer l’article

Philippe BEAUSSANT, « TORELLI GIUSEPPE - (1658-1709) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-torelli/