LAURI-VOLPI GIACOMO (1892-1979)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Giacomo Lauri-Volpi naît à Rome le 11 décembre 1892. Dans la descendance de Caruso, ce ténor scintillant, dont l'émission haute, héritée de l'école d'Antonio Cotogni, fut préservée un demi-siècle durant, imposait sa marque de patricien et de poète enjôleur aux rôles qu'il s'appropriait. L'un des derniers représentants du chant romantique, il mariait une stupéfiante aisance d'émission, un aigu scintillant – le contre-fa à pleine voix de ses premiers Arturo (Lucia di Lammermoor de Donizetti), à une élégance de phrasé d'un autre âge. Au Metropolitan Opera de New York, il devait ainsi éblouir son public plus de deux cents fois dans les emplois les plus divers. Les libertés stylistiques de ce chevau-léger n'étaient que la marque d'une personnalité singulière. Étincelant Manrico, il courtisait, la soixantaine venue, la Leonora de Maria Callas dans Le Trouvère. Ses Calaf (Turandot de Puccini), ses Rodolfo de Luisa Miller comptent, avec ses interprétations d'Arnold (Guillaume Tell de Rossini), de Raoul (Les Huguenots de Meyerbeer) ou d'Elvino (La Sonnambula de Bellini), parmi les joyaux du disque. Giacomo Lauri-Volpi est mort à Valence (Espagne), le 17 mars 1979.

—  Jean CABOURG

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean CABOURG, « LAURI-VOLPI GIACOMO - (1892-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-lauri-volpi/