ANTONELLI GIACOMO cardinal (1806-1876)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cardinal, secrétaire d'État de Pie IX (1806-1876). Fils d'un marchand de biens dont il tenait son esprit positif et le sens des affaires, Giacomo Antonelli entre en 1830 dans l'administration pontificale, où il fait une carrière rapide. Créé cardinal le 11 juin 1847, il demeurera simple diacre, comme beaucoup de prélats chargés de fonctions civiles ou politiques ; et son genre de vie évoquera toujours davantage l'homme du monde que l'homme d'Église. Favorable à une politique modérément réformatrice, il est nommé par Pie IX en novembre 1847 président de la Consulta di Stato chargée d'organiser dans l'État pontifical un régime constitutionnel et, le 10 mars 1848, il est mis à la tête du premier ministère à prépondérance laïque désigné conformément au nouveau Statuto. Démissionnaire dès la fin d'avril, à la suite du refus du pape de participer à la guerre contre l'Autriche, il rentre dans l'ombre pour quelques mois, mais continue à jouer un rôle important comme conseiller ; après la révolution romaine, le 26 novembre, il est placé à la tête du gouvernement pontifical en exil, entrant dès lors dans la grande histoire diplomatique européenne.

Convaincu par l'évolution des événements qu'il était chimérique de tenter dans l'État pontifical un compromis avec le libéralisme et que seul le retour au régime théocratique pouvait garantir l'indépendance du pape comme chef de l'Église, il fait appel aux puissances européennes pour rétablir par les armes le pouvoir temporel et dirige avec énergie une restauration d'allure typiquement réactionnaire, encore que non dépourvue de mérites dans le domaine administratif.

Lorsque, après quelques années de calme relatif, la question romaine rebondit à la suite de la guerre d'Italie (1859), Antonelli, qui tarda à comprendre à quel point les données du problème avaient évolué, se contenta pendant dix ans d'opposer au « droit nouveau révolutionnaire » le principe de légitimité et le droit des gens tel qu'il avait été formulé lors du Congrès de Vienne, tout en spéculant sur le soutien de la France. Cette résistance passive, qui se fondait sur [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ANTONELLI GIACOMO cardinal (1806-1876)  » est également traité dans :

PIE IX, GIOVANNI MARIA MASTAI FERRETTI (1792-1878) pape (1846-1878)

  • Écrit par 
  • Roger AUBERT
  •  • 2 996 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La question romaine et l'antilibéralisme »  : […] Au début de son pontificat, Pie IX apparut – beaucoup plus qu'il ne l'était en réalité – disposé à composer, voire à prendre la tête du mouvement en faveur de l'unité italienne et des libertés constitutionnelles. Mais, après quelques mois d'une immense popularité, le mythe du « pape libéral » se dissipa au cours de la crise de 1848. D'abord on se rendit compte que, sincèrement désireux d'améliorer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-maria-pie-ix/#i_36402

Pour citer l’article

Roger AUBERT, « ANTONELLI GIACOMO cardinal (1806-1876) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-antonelli/