ELION GERTRUDE BELLE (1918-1999)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Gertrude B. Elion a joué un grand rôle dans les progrès des sciences pharmacologiques aux États-Unis. Née à New York d'un père dentiste émigré lituanien, elle a vu ses études bouleversées par les difficultés engendrées par la grande crise économique de 1929. Avec une rare ténacité, elle a réussi malgré tout à terminer ses études de chimie, ce qui lui a permis d'accéder aux laboratoires de la firme pharmaceutique Burroughs-Wellcome (devenue Glaxo-Wellcome depuis 1995), où elle travailla avec George H. Hitchings. Ses recherches portaient sur les propriétés chimiques des purines, qui sont des constituants des acides nucléiques d'importance majeure dans les cellules vivantes. À l'occasion de ces travaux ont été découverts de puissants inhibiteurs de la synthèse des acides nucléiques. Les plus célèbres sont le Purinethiol⌖, qui est le nom commercial de la 6-mercaptopurine, que l'on utilise dans le traitement des leucémies, et l'Imuran, immunosuppresseur que l'on administre aux transplantés pour éviter le rejet des greffons.

Le prix Nobel de physiologie ou médecine fut décerné en 1988 à Gertrude Elion en même temps qu'à George G. Hitchings et au Britannique James Black « pour leur découverte d'importants principes de thérapeutique médicamenteuse ».

Leur application à l'utilisation clinique avait été favorisée dès 1967 et jusqu'en 1983 par l'accession de Gertrude Elion au poste de chef de département de thérapeutique expérimentale, qui lui permettait de coordonner les recherches en chimie, enzymologie, immunologie et virologie.

Après avoir quitté ses fonctions chez Burroughs-Wellcome, Gertrude Elion a présidé en 1983-1984 l'Association américaine de recherche sur le cancer.

Elle fut aussi consultante auprès de l'O.M.S. dans le département de recherche sur les maladies tropicales (spécialement la malaria).

Elle a enfin occupé la chaire de pharmacologie à l'université de Caroline du Nord, considérant comme son ultime mission de dispenser son savoir et son expérience à ses étudiants.

—  Samya OTHMAN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ELION GERTRUDE BELLE (1918-1999)  » est également traité dans :

HITCHINGS GEORGE (1905-1998)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 307 mots

Pharmacologue britannique, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1988 (conjointement à Gertrude Elion et James Black), pour le développement de médicaments devenus essentiels pour le traitement de plusieurs maladies majeures. George Herbert Hitchings est né le 18 avril 1905 à Hoquiam (État de Washington). Après des études à l'université de Washington, il obtient un doctorat en biochimie à l'uni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-hitchings/#i_28343

Pour citer l’article

Samya OTHMAN, « ELION GERTRUDE BELLE - (1918-1999) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gertrude-belle-elion/