FALTINGS GERD (1954- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien allemand, lauréat de la médaille Fields en 1986. Né le 28 juillet 1954 à Gelsenkirchen (Allemagne), Gerd Faltings fait ses études à l'université de Münster, où il soutient sa thèse de doctorat en 1978.

Boursier à l'université Harvard l'année suivante, il enseigne à l'université de Münster, puis à celle de Wuppertal, avant d'être nommé en 1985 professeur à l'université de Princeton (New Jersey), poste qu'il occupe jusqu'en 1996. Il rejoint alors l'institut Max-Planck de mathématiques à Bonn (Allemagne). La médaille Fields récompense sa démonstration en 1983 de la conjecture de Mordell ; le mathématicien Louis Mordell (1888-1972) avait supposé en 1922 que certains systèmes d'équations algébriques à coefficients rationnels n'avaient qu'un nombre fini de solutions rationnelles. En prouvant cette conjecture, Faltings montrait que l'équation xn + yn = zn ne peut avoir qu'un nombre fini de solutions entières lorsque n est supérieur à 2, ce qui constitue un progrès majeur vers la résolution du dernier problème de Fermat qui affirme qu'il n'y a pas de solutions ; ce théorème sera établi en 1994 par le mathématicien britannique Andrew Wiles.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  FALTINGS GERD (1954- )  » est également traité dans :

FERMAT PIERRE DE (1601-1665)

  • Écrit par 
  • Catherine GOLDSTEIN, 
  • Jean ITARD
  • , Universalis
  •  • 4 157 mots

Dans le chapitre « L'approche de Wiles »  : […] Les années 1980 ont vu naître de nouveaux espoirs, le théorème de Fermat ayant été intégré dans plusieurs théories en plein développement. En améliorant des estimations analytiques très fines, Étienne Fouvry prouva en 1985 l'existence d'une infinité d'exposants premiers p pour lesquels l'équation de Fermat a p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-fermat/#i_26635

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « FALTINGS GERD (1954- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerd-faltings/