GEORGE V (1865-1936) roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande (1910-1936)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

George V

George V
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

George V

George V
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Deuxième fils du futur Édouard VII, devenu prince héritier à la mort de son frère aîné, George V monte sur le trône le 6 mai 1910. Dès le début de son règne, il doit peser en faveur du règlement de la querelle constitutionnelle et de l'abaissement de la Chambre des lords. Il tente aussi de préserver les chances d'une solution pacifique en Irlande. Attentif au déroulement de la guerre, il sera le protecteur et l'ami personnel du général (puis maréchal) Haig ; en 1917, il prend la décision de conférer des titres purement anglais aux membres de la famille royale porteurs de patronymes germaniques et de donner à cette famille le nom de Windsor. Au lendemain du conflit, il observe loyalement les limites de ses pouvoirs et n'hésite pas, en 1924, à faire pour la première fois appel à un Premier ministre travailliste. À partir de 1926-1931, son rôle s'est accru par le fait que la personne royale constitue le seul lien visible entre les États membres du nouveau Commonwealth of Nations. Son influence sur les événements de 1931 est discutée : d'aucuns pensent qu'il a favorisé la constitution d'un gouvernement d'union nationale et particulièrement contribué à convaincre MacDonald d'en prendre la direction. Sa popularité ne fait que croître tout au long de son règne, ce dont témoigne l'éclat des fêtes du jubilé en 1935.

—  Roland MARX

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Autres références

«  GEORGE V (1865-1936) roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande (1910-1936)  » est également traité dans :

IRLANDE RÉPUBLIQUE D' (EIRE)

  • Écrit par 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Pierre JOANNON
  • , Universalis
  •  • 10 110 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « « Les quatre années glorieuses » »  : […] Entre le 3 et le 12 mai 1916, quinze des principaux chefs de l' insurrection de Pâques – dont Padraic Pearse, le poète, et James Connolly, le syndicaliste – sont passés par les armes. Près de deux mille suspects sont internés en Angleterre et au Pays de Galles. Les excès de la répression retournent une population qui avait, sur le moment, condamné cette aventure insensée : de fous et de criminels […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 828 mots
  •  • 67 médias

Dans le chapitre «  L'Angleterre édouardienne »  : […] Prolongée jusqu'en 1914 par les premières années du règne de George V , l'Angleterre édouardienne tire son nom du bref règne d' Édouard VII (1901-1910) . Elle correspond à la Belle Époque en France, impression de l'après-guerre, mais qui tient aussi à la relève, sur le trône, d'une reine vieille et moralisante par un souverain renommé pour son goût des plaisirs et des loisirs. Ses sujets ont de f […] Lire la suite

Les derniers événements

10-13 juin 2004 Union européenne. Élections européennes

– Royaume-Uni, 78 sièges. En Grande-Bretagne, les travaillistes au pouvoir sont en forte baisse (22,6 p. 100 et 19 élus), tout comme les conservateurs (26,7 p. 100 et 27 élus). Le scrutin profite principalement au Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni, anti-européen (16,1 p. 100 et 12 élus), ainsi qu'aux libéraux (14,9 p. 100 et 12 élus). Les écologistes (6,2 p. […] Lire la suite

10-29 avril 1998 Royaume-Uni. Conclusion d'un accord de paix en Irlande du Nord

Celui-ci lie le sort de l'Irlande du Nord au vote de ses habitants. La situation d'union avec la Grande-Bretagne est reconnue, ainsi que la possibilité de rattachement à la république d'Irlande – les deux pays devront modifier leur Constitution. L'accord prévoit la création de trois institutions : une assemblée locale élue de 108 membres exercera les pouvoirs législatif et exécutif et nommera un Premier ministre ; un conseil Nord-Sud composé de ministres d'Irlande du Nord et de la république d'Irlande traitera des domaines concernant les deux parties de l'île et fera des propositions aux Parlements de Belfast et de Dublin ; un « conseil irlando-britannique » au rôle consultatif se réunira deux fois par an pour développer la coopération entre les régions autonomes du Royaume-Uni – Écosse, Irlande du Nord, pays de Galles. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Roland MARX, « GEORGE V (1865-1936) - roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande (1910-1936) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/george-v/