KENNAN GEORGE (1904-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Milwaukee (Wisconsin), George Frost Kennan fait des études d'histoire à Princeton avant de commencer une carrière diplomatique à l'âge de vingt-deux ans. Après des affectations à Genève, Berlin et dans les nouvelles républiques Baltes, il est envoyé en 1929 par le département d'État à l'université de Berlin pour étudier la langue et la culture russes. Dès l'établissement de relations diplomatiques entre les États-Unis et l'Union soviétique, en 1933, Kennan, alors l'un des rares spécialistes de ce pays au sein de la diplomatie américaine, est nommé troisième secrétaire à Moscou puis, au fil d'affectations successives, dans les ambassades américaines à Vienne, Prague, puis Berlin. Après l'entrée en guerre des États-Unis en décembre 1941, il est arrêté puis libéré par les nazis, avant d'être nommé à l'ambassade américaine de Lisbonne. En 1944, il retrouve Moscou comme ministre-conseiller.

Jusqu'alors diplomate respecté mais inconnu, il devient célèbre en 1946-1947 lorsqu'il théorise l'attitude américaine face à l'Union soviétique. En février 1946, dans un télégramme diplomatique de quelque huit mille mots (le « long télégramme ») envoyé de Moscou, il affirme que l'alliance américano-soviétique des années de guerre est caduque ; les États-Unis doivent désormais faire face à la menace soviétique, qu'il propose non pas de combattre frontalement par la guerre, mais d'endiguer patiemment et fermement par la diplomatie, l'action secrète et les jeux d'influence. Dans un article retentissant de la revue Foreign Affairs en juillet 1947, Kennan, qui signe « X », développe ce point de vue qui devient la clé de voûte de la politique soviétique du président Truman et de la vision américaine dite « réaliste » de la guerre froide.

En poste au département d'État à la fin des années 1940 et au début des années 1950, il est brièvement ambassadeur à Moscou en 1952, avant de quitter la carrière diplomatique en 1953, peu après l'élection d'Eisenhower et la nomination d'un nouveau secrétaire d'État, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification

Pour citer l’article

François WEIL, « KENNAN GEORGE - (1904-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-kennan/