VALERIA GENS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Parmi les anciennes familles patriciennes de la Rome antique, la gens Valeria a bénéficié d'une exceptionnelle longévité, puisque plusieurs de ses membres ont participé aux grands événements non seulement de la République mais aussi de l'Empire. D'origine sabine, la gens Valeria, selon la légende, eut pour premier ancêtre Volusus, compagnon du roi sabin Titus Tatius, qui s'établit à Rome au temps de Romulus. La gens Valeria s'est divisée en de nombreuses branches. Parmi les plus célèbres membres de cette famille illustre, qui se distingue aux premiers temps de la République romaine par son esprit libéral et son respect des droits des plébéiens, on peut citer les suivants.

Publius Valerius Publicola qui prend une part active à l'expulsion de la dynastie des Tarquins et devient consul en ~ 509 avec son collègue Brutus. Il protège les libertés du peuple en faisant voter diverses lois : les pauvres sont déchargés de tout impôt ; tout homme qui aspire à la tyrannie peut être tué sans jugement. Il ordonne que les licteurs abaissent les faisceaux devant le peuple, afin de reconnaître par cet hommage symbolique sa souveraineté. Cette mesure le rend si populaire qu'il reçoit le surnom de Publicola. Élu consul trois autres fois en ~ 508, en ~ 507 et en ~ 504, il est victorieux des Sabins qui disputent à Rome l'autorité sur le Latium ; il meurt pauvre à la fin du ~ vie siècle.

Manius Valerius Maximus, que certains disent frère du précédent, est nommé dictateur en ~ 494, au moment où les dissensions entre plébéiens et patriciens risquent de se transformer en guerre civile, alors même que Rome est cernée et menacée par les peuples d'Étrurie et du Latium. Valerius Maximus promet aux plébéiens endettés que leurs cas seront examinés et ceux-ci acceptent alors de s'enrôler dans l'armée pour combattre les Sabins, les Éques et les Volsques. Après la victoire, Valerius Maximus se heurte à l'opposition des conservateurs et ne peut tenir ses promesses. Aussi, avec droiture, il se démet de ses fonctions, tandis que les plébéiens, courroucés, se ret [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : diplômé d'études supérieures d'histoire, directeur de collections historiques

Classification

Pour citer l’article

Joël SCHMIDT, « VALERIA GENS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gens-valeria/