SARAZEN GENE (1902-1999)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le golfeur américain Gene Sarazen domina sa discipline durant les années 1920-1930. Son albatros (3 coups sous le par) au 15e trou (par 5) lors du Masters en 1935 demeure l'un des plus célèbres coups de l'histoire du golf.

Gene Sarazen, de son vrai nom Eugene Saraceni, est né le 27 février 1902 à Harrison (New York), dans une famille pauvre d'immigrés italiens. Caddie dès l'âge de huit ans, il remporte l'U.S. Open en 1922, devenant l'un des plus jeunes champions de golf. En 1932, il gagne de nouveau ce tournoi, ainsi que le British Open. Sarazen remporte le Championnat de l'Association des golfeurs professionnels américains (U.S.P.G.A.) à trois reprises, en 1922, 1923 et 1933. En 1935, il enlève la victoire au Masters, créé un an plus tôt, en réussissant un albatros de légende : au 15e trou, il réussit un coup de 215 mètres avec un bois no 4. Il devient ainsi le premier golfeur à remporter les quatre tournois majeurs que sont l'U.S. Open, le British Open, le Championnat de l'U.S.P.G.A. et le Masters dans sa carrière, exploit que seuls rééditeront par la suite Jack Nicklaus, Ben Hogan, Gary Player et « Tiger » Woods. Sarazen participe aux six premières éditions (1927, 1929, 1931, 1933, 1935, 1937) de la Ryder Cup, compétition par équipes qui oppose alors les États-Unis à la Grande-Bretagne. En 1973, le golfeur de soixante et onze ans, surnommé l'« Écuyer » (Squire) en raison de son élégance et de sa petite taille, achève sa carrière en réalisant un trou en un lors de l'Open Championship.

Ce golfeur d'exception invente en 1931 le sand-wedge. En soudant du métal au dos d'un niblick (fer no 9), il crée un club qui permet de sortir plus facilement des bunkers de sable. L'emploi de ce fer entraînera une diminution du nombre moyen de coups d'une partie et amènera finalement à revoir la conception de nombreux parcours afin de leur redonner leur niveau de difficulté d'antan. Sarazen critique par ailleurs le remplacement des caddies par des voiturettes, évolution qui exclut des terrains de golf les enfants de familles démunies.

Sarazen œuvre à la promotion du golf et écrit beaucoup sur le sujet. Il publie son autobiographie, intitulée Thirty Years of Championship Golf, en 1950. Gene Sarazen reçoit en 1996 un trophée de l'U.S.P.G.A. récompensant l'ensemble de sa carrière. Il s'éteint trois ans plus tard, le 13 mai 1999, en Floride.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« SARAZEN GENE - (1902-1999) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gene-sarazen/