HOGAN BEN (1912-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Golfeur américain. Ben Hogan domina sa discipline durant la décennie qui suivit la Seconde Guerre mondiale. Sa volonté exceptionnelle et sa rigueur à l'entraînement lui permirent d'obtenir ses plus brillants résultats après un accident de la route qui avait réduit presque à néant ses chances de remarcher un jour. Il est l'un des rares golfeurs à avoir remporté les quatre tournois du Grand Chelem dans sa carrière.

Issu d'une famille pauvre, William Benjamin Hogan est né le 13 août 1912 à Dublin, petite ville du Texas rural. Il devient golfeur professionnel en 1931. Ce gaucher contrarié parvient à améliorer son swing et apprend à maîtriser le hook. Ben Hogan devient ainsi l'un des meilleurs golfeurs de son époque et gagne le Championnat de l'Association des golfeurs professionnels américains (U.S.P.G.A.) dès 1946. Deux ans plus tard, il remporte de nouveau ce tournoi et s'adjuge l'U.S. Open.

Une brillante carrière s'annonce, mais elle est brutalement interrompue par un accident de la route en février 1949. Hogan, qui aurait pu y laisser la vie, souffre de multiples blessures. On pense alors qu'il ne pourra jamais remarcher. Courageux, il refuse cette fin de carrière tragique ; il réussit, au prix d'efforts permanents, à revenir sur le circuit dès 1950 et gagne cette année-là l'U.S. Open. L'expérience de ce golfeur menu, reconnaissable à ses polos le plus souvent blancs, ses pantalons gris et son éternelle casquette blanche, inspirera le film biographique Follow the Sun, avec Glenn Ford dans le rôle de Ben Hogan (1951). Il marche avec difficulté et non sans douleur, et limite donc le nombre de tournois auxquels il participe chaque année. Néanmoins, Ben Hogan atteint son apogée sportif après son terrible accident. Ainsi, le parcours qu'il réalise en 67 coups lors de la dernière journée de l'U.S. Open en 1951, au Oakland Hills Country Club, près de Detroit, sur l'un des terrains les plus difficiles de l'histoire de l'U.S. Open, est souvent considéré comme l'une des plus belles démonstrations de golf de tous les temps. Hogan remporte aussi le Masters cette année-là. Deux ans plus tard, il est de nouveau vainqueur de l'U.S. Open et du Masters, mais aussi du British Open – pour son unique participation à cette compétition –, alors qu'il n'avait jamais joué auparavant sur un parcours de style écossais. Il devient ainsi le premier golfeur à enlever la même année ces trois titres, palmarès qu'il complète en ajoutant deux victoires dans les trois autres tournois qu'il dispute en 1953. Par la suite, Hogan ne remportera plus de tournois du Grand Chelem, mais il échouera de justesse au Masters en 1954 (deuxième, battu en play-off par Sam Snead) et en 1955 (deuxième, derrière Cary Middlecoff) ainsi qu'à l'U.S. Open en 1955 (deuxième, battu en play-off par Jack Fleck) et en 1956 (deuxième, derrière Cary Middlecoff). L'ouvrage pédagogique qu'il publie en 1957, intitulé The Modern Fundamentals of Golf, est l'un des plus connus et des plus appréciés en la matière.

À la fin des années 1950, Ben Hogan ouvre un magasin de matériel de golf à Fort Worth (Texas). Il ne participe dès lors à des tournois que de façon sporadique. Vers la fin de sa carrière, il réalise néanmoins, en 1967, un parcours en 66 coups au troisième tour du Masters. Il arrête définitivement la compétition en 1971. Il compte à son palmarès soixante-trois tournois professionnels, dont neuf victoires lors des tournois du Grand Chelem. Ben Hogan s'éteint le 25 juillet 1997 à Fort Worth.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« HOGAN BEN - (1912-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ben-hogan/