GELS ET DÉGELS. UNE AUTRE HISTOIRE DU CINÉMA SOVIÉTIQUE (rétrospective)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Comme Bernard Eisenschitz le souligne dans sa Préface à Gels et dégels. Une autre histoire du cinéma soviétique 1926-1968, catalogue de la manifestation dont il était le programmateur et qui a fait les beaux soirs du Centre Georges-Pompidou, du 3 décembre 2002 au 24 février 2003 (après avoir fait les beaux jours du festival de Locarno en août 2000), l'histoire du cinéma soviétique n'avait pas été révisée depuis cinquante ans. Après ces trois mois de projections et ces quatre-vingts films, il n'est plus possible de se contenter de schémas et de certitudes repris d'un ouvrage à l'autre, sans vérifications auprès de sources désormais accessibles, ne serait-ce qu'en partie.

On pouvait considérer la rétrospective selon un axe double : chronologique, comme y incitait le catalogue (Centre Georges-Pompidou - Mazzotta, 2002), et thématique, comme le proposait le programme. Ce qui permettait, entre les deux bornes constituées par 1926 et l'achèvement du Cuirassé Potemkine d'un côté, 1968 et l'invasion de la Tchécoslovaquie de l'autre, de procéder à une lecture multiple, en vérifiant comment, du réalisme socialiste jdanovien au dégel post-stalinien, les différents genres illustrés ont obéi aux changements de cap idéologiques. Ainsi, des cinéastes comme Friedrich Ermler, Grigori Alexandrov, Youli Raizman ont traversé toutes les époques – années héroïques (1926-1936), staliniennes (1936-1953), khrouchtchéviennes (1953-1964) –, en adaptant leur manière aux nécessités politiques. D'autres, pas moins talentueux mais sans doute moins dociles, n'ont pas résisté aux tracasseries, et après avoir signé un ou deux films, ont disparu, tel Albert Gendelstein, dont Amour et haine (1935) justifie le désir de Malraux de le voir tourner La Condition humaine, ou Vassili Fiodorov qui, avec La Maison morte (1932), réalise une des rares adaptations réussies de Dostoïevski.

Car la plupart des films présentés a [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, rédacteur en chef de la revue Jeune Cinéma

Classification

Pour citer l’article

Lucien LOGETTE, « GELS ET DÉGELS. UNE AUTRE HISTOIRE DU CINÉMA SOVIÉTIQUE (rétrospective) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gels-et-degels-une-autre-histoire-du-cinema-sovietique/