CHAISSAC GASTON (1910-1964)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cernes et visages

Le statut de Chaissac, peintre de plus en plus coté sur le marché de l'art, suit cette évolution de l'art brut à l'art contemporain. Qu'est-ce qui caractérise l'œuvre ? Le chaos, l'éclatement, la variété des supports (toile, carton, tôle), un univers de surfaces de couleurs vives dont émergent d'étranges personnages aux visages plus souvent tristes que gais, à l'air mi-halluciné, mi-bonhomme. En général, des cernes simulent des séparations évoquant celles d'un puzzle, donnant une structure à ce qui autrement « serait emporté sans doute par le vent » (S. Vialbos). Les « bonshommes », comme les appelait Chaissac, n'ont pas toujours été ainsi entourés d'un large trait : cernés, et décomposés en surfaces à leur tour cernées, aux plus ou moins vives couleurs, ils ne le resteront pas toujours. L'Hourloupe de Dubuffet aura, au début des années 1960, un air de famille avec eux. Et combien d'avatars de l'art brut présentent-ils un faux air de famille... L'influence de Chaissac est postulée à la fois pour l'art contemporain et pour celui qu'on lui oppose au nom de la spontanéité et de la liberté. L'expression de « peinture rustique moderne », qu'il avait lui-même forgée pour caractériser son œuvre, ne pouvait que par jeu faire imaginer une synthèse d'art brut et d'art moderne. Tout au plus la question pourrait-elle se poser de quelque passerelle entre des tentatives distinctes de renouvellement de l'art. Quand Chaissac est né, le siècle avait dix ans et Picasso la trentaine. En 1937, il travaille dans l'atelier parisien de Jeanne Kosnick-Kloss et Otto Freundlich, et ce dernier le présentera à Juliette et Albert Gleizes. Celui-ci est cubiste, Freundlich devait osciller entre abstraction et primitivisme, et Chaissac, fils de son temps, ne pouvait qu'être des leurs : un moderne.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : docteur en sciences de l'information et de la communication, chercheur (centre BioGéo, U.M.R. C.N.R.S.), président du réseau Mémoire de l'environnement

Classification

Autres références

«  CHAISSAC GASTON (1910-1964)  » est également traité dans :

CHAISSAC-DUBUFFET (expositions et livre)

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 023 mots

La publication en 2013 par les éditions Gallimard de l’intégralité de la correspondance croisée entre Gaston Chaissac et Jean Dubuffet fait figure d’événement. L’exposition Entre Plume et Pinceau, co-produite par L’Adresse-Musée de la Poste, à Paris (27 mai-28 septembre 2013), et par l […] Lire la suite

Pour citer l’article

Dominique ALLAN MICHAUD, « CHAISSAC GASTON - (1910-1964) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-chaissac/