PIERNÉ GABRIEL (1863-1937)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Élève de Massenet, de Lavignac et de Franck, Pierné succède à celui-ci comme organiste à la tribune de Sainte-Clotilde (1890-1898). Grand prix de Rome en 1882, il partage son activité entre la direction d'orchestre et la composition. À la tête des concerts Colonne (1910-1934), il révèle de jeunes compositeurs comme Debussy, Roussel ou Stravinski et s'impose parmi les meilleures baguettes de sa génération.

Son métier de chef d'orchestre, faisant de lui un assimilateur, ne lui permet pas de créer une œuvre personnelle tranchée. Mais, dans ses créations, se révèlent un métier d'une sûreté absolue, une écriture limpide, une orchestration parfaite, le tout joint à une grande légèreté de touche, à la verve, à la délicatesse, à la souplesse. Son œuvre est très diverse : de grandes fresques chorales qui s'imposent par leur sincérité (L'An mil, 1897 ; La Croisade des enfants, 1905 ; Les Enfants à Bethléem, 1907 ; Saint François d'Assise, 1912), des opéras-comiques (Fragonard, 1934), des ballets (Cydalise et le Chèvre-pied, 1919 ; Impressions de music-hall, 1927), des pages symphoniques (Concertstück pour harpe, 1901 ; Paysages franciscains, 1920 ; Divertissement sur un thème pastoral, 1932), des musiques de scène (Ramuntcho, pour la pièce de Pierre Loti, 1908), de la musique de chambre et des mélodies.

—  Alain PÂRIS

Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification


Autres références

«  PIERNÉ GABRIEL (1863-1937)  » est également traité dans :

CHORALE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY, 
  • Universalis
  •  • 3 109 mots

Dans le chapitre « xixe et xxe siècles »  : […] Un tel chœur dut pourtant attendre le siècle suivant pour se constituer un répertoire propre en dehors du théâtre ou de l'oratorio. La Révolution française donna l'exemple en multipliant les fêtes civiques, souvent en plein air, dont les chœurs étaient l'un des éléments les plus importants. Puis se fondèrent, en Allemagne surtout, des sociétés chorales privées, mixtes ou non, à caractère de réunio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-chorale/#i_10813

OPÉRETTE

  • Écrit par 
  • Sylvie FÉVRIER
  •  • 2 978 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'époque 1900 »  : […] L'époque 1900 révèle un style nouveau avec André Messager. Élève de l'école Niedermeyer, fin, cultivé, excellent musicien, Messager sera aussi bien le chef d'orchestre qui révélera le Pelléas et Mélisande de Debussy qu'un compositeur de ballets pour l'Opéra et un auteur d'opérettes. Celles d'avant la Première Guerre mondiale – Les P'tites Michu (1897) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/operette/#i_10813

RAVEL MAURICE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 828 mots
  •  • 1 média

7 mars 1875 Joseph-Maurice Ravel naît à Ciboure (Pyrénées-Atlantiques). 5 avril 1902 La Pavane pour une infante défunte , pour piano, est créée à la Société nationale de musique, à Paris (ancienne salle Pleyel), par Ricardo Viñes ; la version orchestrée par Ravel sera créée aux concerts Hasselmans, à Paris, le 25 décembr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ravel-reperes-chronologiques/#i_10813

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « PIERNÉ GABRIEL - (1863-1937) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-pierne/