FUMETERRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Simple très populaire, déjà prescrite en cholagogue dans l'Antiquité, la fumeterre (Fumaria officinalis L. ; fumariacées) renferme un alcaloïde, la fumarine, et un acide, dit acide fumarique, associés à du tanin, à des sucres, à des sels de potassium. La fumarine est toxique et curarisante à haute dose, stimulante à très faible dose. La plante, employée entière sans la racine, est une dépurative de valeur, également diurétique et tonique. Sa cure provoque, pendant les huit ou dix premiers jours, une augmentation sensible du nombre des globules rouges, nombre qui régresse ensuite, tandis qu'il se produit une baisse du tonus général. Il est donc nécessaire, dans l'usage tonique-dépuratif, d'alterner cures de huit jours et périodes de repos de dix jours. Elle s'indique utilement dans les insuffisances digestive et hépatique, l'ictère, les engorgements des glandes abdominales, les états scrofuleux, l'aménorrhée, la dysménorrhée. L'infusion (50 g/l) est fort amère et s'emploie à la dose de 2 ou 3 tasses par jour ; à dose plus forte, la fumeterre est calmante, hyposthénisante, et s'indique dans l'artériosclérose (suc frais : 100 à 150 g par jour). Dans l'usage externe, la décoction est utilisée en lotions sur les dermatoses, concurremment à l'usage interne, ici en cures prolongées (mais interrompues aussi périodiquement).

—  Pierre LIEUTAGHI

Écrit par :

Classification

Autres références

«  FUMETERRE  » est également traité dans :

RHŒADALES

  • Écrit par 
  • Marc-André THIÉBAUD
  •  • 2 041 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Intérêt économique »  : […] Les graines de Papavéracées à albumen oléagineux peuvent contenir des huiles fines, comestibles (huile d'œillette extraite des graines de Papaver somniferum var. nigrum ), âcres, purgatives ou toxiques (en particulier celle d' Argemone mexicana ). Le latex de ces plantes, de couleur blanche, jaune ou rouge, renferme de nombreux alcaloïdes dont les plus connus sont la papavérine, la narcotine et […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LIEUTAGHI, « FUMETERRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/fumeterre/