FÜHRER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Substantif masculin allemand qui signifie « conducteur », « guide », « chef ». Führer est l'équivalent du substantif italien duce, titre adopté par Benito Mussolini. C'est en 1921, à Munich, lorsque Hitler devint, le 29 juillet, le maître absolu de la N.S.D.A.P. (Nationalsozialistische deutsche Arbeiterpartei), que fut appliqué, pour la première fois, le Führerprinzip, c'est-à-dire la décision souveraine prise par le seul chef responsable. C'est au cours de cette journée que, pour la première fois aussi, Adolf Hitler se vit donner, par Dietrich Eckart, le titre de Führer. Mais il faut attendre 1924 pour que Hitler soit désigné ainsi régulièrement, à l'instigation de Rudolf Hess, par ce titre. On notera que si tout le peuple allemand a appelé Hitler le Führer, dans son entourage immédiat, amis très intimes, membres de son secrétariat et de sa maison personnelle, tous — sauf Rudolf Hess — le désigneront comme étant der Chef.

—  André BRISSAUD

Écrit par :

Classification


Autres références

«  FÜHRER  » est également traité dans :

BARMEN CONFESSION DE FOI DE (1934)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 485 mots
  •  • 1 média

Déclaration de l'Église confessante d'Allemagne contre le nazisme et contre l'emprise qu'il voulait exercer sur le protestantisme allemand. L'arrivée au pouvoir de Hitler, en janvier 1933, déchira ce dernier. Le 25 avril 1933, une « Église évangélique de la nation allemande » est créée qui entend regrouper les « chrétiens allemands » partisans du national-socialisme et réaliser dans l'Église prote […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confession-de-foi-de-barmen/#i_16887

HITLER ADOLF (1889-1945)

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 4 747 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'idéologue et le politique »  : […] À partir de 1920, la vie d'Adolf Hitler se confond avec son action politique – sa vie privée, tenue hors des projecteurs, n'eut jamais de réelle épaisseur. Le petit parti auquel il avait adhéré en septembre 1919 prit le nom, l'année suivante, de Parti ouvrier national-socialiste allemand (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei, N.S.D.A.P.). Hitler en assuma rapidement la direction et lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-hitler/#i_16887

NAZISME

  • Écrit par 
  • Johann CHAPOUTOT
  •  • 4 758 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Négation de l’individu »  : […] À l’encontre de l’école jusnaturaliste européenne du xviii e siècle, qui fondait la politique sur la liberté de l’homme, sujet de raison et de droits universels, le nazisme nie l’existence même de l’individu : contre l’individualisme démocratique, il réaffirme la globalité de la Volksgemeinschaft , un grand tout organique do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nazisme/#i_16887

Pour citer l’article

André BRISSAUD, « FÜHRER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fuhrer/