FRIOUL-VÉNÉTIE JULIENNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La région Frioul-Vénétie Julienne s'étend sur 7 844 km2 ; sa capitale est Trieste. Depuis 1963, la région (dont le nombre d'habitants était de 1 208 000 en 2006) jouit d'un statut spécial d'autonomie. Son territoire regroupe la plaine du Frioul, sa bordure montagneuse du nord et, dans l'est, les Préalpes Carniques et les Préalpes Juliennes, réduites aux environs immédiats de Trieste depuis 1945. L'originalité du Frioul est d'ordre humain ; elle est faite de la conscience très nette d'appartenance à une entité régionale, la patria del Friuli, et de la vitalité de la langue frioulane, qui appartient au groupe des parlers latins. Les Slovènes constituent, à l'est, une minorité non négligeable .

Italie : carte administrative

Carte : Italie : carte administrative

Carte administrative de l'Italie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Au nord, les Alpes Carniques, qui n'atteignent pas 3 000 mètres, sont plus humanisées que les Préalpes aux massifs dolomitiques abrupts qui les séparent de la plaine. Celle-ci, en aval de l'amphithéâtre morainique du Tagliamento, constitue un glacis alluvial sec, perméable et peu fertile à l'amont, humide et riche dans la Bassa, au-dessous de la ligne des fontanai (exsurgences). Le littoral est lagunaire et deltaïque.

Autrefois très agricole, la région a vu diminuer le nombre de personnes actives dans l’agriculture (de près de 30 p. 100 au début des années 1950 à 3,2 p. 100 en 2002). Pour autant, l’agriculture reste un secteur dynamique. Amorcés sous le fascisme, les travaux de bonification ont livré à l'agriculture plusieurs dizaines de milliers d'hectares de marécages, et l'irrigation a transfiguré les magredi stériles de la haute plaine. On pratique la coltura promiscua, très répandue dans l'Italie péninsulaire. Il s'agit de l'association dans la même parcelle de cultures arbustives ou arborescentes (vignes, pêchers, pommiers) et de cultures annuelles diverses (blé, maïs, courge, melon) ; presque toutes les vignes sont ainsi disséminées en rangées à l'intérieur des champs. Les petites fermes sont presque invisibles dans ce paysage coupé. Mais la présence et le travail affirment partout la densité du peuplement rural et agricole. L’industrie, dont la croissance a été favorisée par le développement autoroutier, représentait 33,5 p. 100 des emplois en 2002 (63,3 p. 100 pour les services) et se caractérise, comme souvent dans la « troisième Italie », par un tissu dense de petites et moyennes entreprises dynamiques auxquelles s’ajoutent quelques firmes multinationales principalement axées sur la production de biens d'équipement (Zanussi Elettrodomestici pour l'électroménager, Savio, pour les machines pour l'industrie textile, Seleco pour la fabrication de récepteurs de radio et de télévision). L'industrialisation a stimulé le port de Monfalcone (constructions navales) ; elle fut cependant plus bénéfique à Udine et à Pordenone qu'à Trieste (spécialisée dans le secteur du crédit et des assurances) ou Gorizia, désavantagées par leur position frontalière.Ce n’est plus le cas depuis l’ouverture des frontières au début des années 1990. Le port franc de Trieste a bénéficié de la nouvelle donne, en devenant un important point d’entrée en Europe. Plus globalement, d’une position de point de contact entre l’Est et l’Ouest, la région Frioul-Vénétie Julienne a pris le statut de plate-forme logistique desservant tant l’Europe occidentale qu’orientale.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  FRIOUL-VÉNÉTIE JULIENNE  » est également traité dans :

ITALIE - La vie politique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Geneviève BIBES, 
  • Marc LAZAR
  • , Universalis
  •  • 31 399 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le démenti électoral »  : […] De février 1962 à avril 1963, le gouvernement de Fanfani prend une série de mesures importantes destinées à corriger les déséquilibres sectoriels et géographiques provoqués par le développement anarchique de la décennie précédente : création d'une Commission nationale pour la programmation, nationalisation de l'énergie électrique, impôt sur les dividendes et les profits immobiliers, augmentation d […] Lire la suite

TRIESTE

  • Écrit par 
  • Michel ROUX
  •  • 377 mots
  •  • 1 média

Avec 209 520 habitants en 2001, Trieste est la principale ville et le chef-lieu de la région administrative du Frioul-Vénétie Julienne. Le trafic de son port est important mais très déséquilibré, il est constitué pour 90 p. 100 d'importations d'hydrocarbures, et son essor a pour cause principale la mise en service du pipe-line Trieste-Ingolstadt, prolongé ensuite jusqu'à Karlsruhe. L'histoire réce […] Lire la suite

VENISE

  • Écrit par 
  • Anna PALLUCCHINI, 
  • Michel ROUX, 
  • Freddy THIRIET
  • , Universalis
  •  • 8 055 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre «  La Vénétie, un foyer culturel essentiel »  : […] Située à l'extrémité nord-est de la péninsule italienne, la Vénétie est formée actuellement de trois régions : la Vénétie Euganéenne, le Frioul-Vénétie Julienne, la Vénétie Tridentine ; elle est subdivisée en douze provinces. C'est une région très variée, qui comprend une vaste zone montagneuse, dont font partie les Dolomites, une zone médiane de campagnes vallonnées et fertiles, et une large ban […] Lire la suite

Les derniers événements

29 avril 2018 Italie. Victoire de la Ligue dans le Frioul-Vénétie Julienne.

Après la Lombardie et la Vénétie, le Frioul-Vénétie Julienne devient ainsi la troisième région du nord du pays à être dirigé par la Ligue (ex-Ligue du Nord), également victorieuse des élections législatives de mars. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel ROUX, « FRIOUL-VÉNÉTIE JULIENNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/frioul-venetie-julienne/