VORDEMBERGE-GILDEWART FRIEDRICH (1899-1962)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1919, Vordemberge-Gildewart étudie la sculpture et l'architecture à Hanovre, alors foyer actif d'art contemporain, où il vit de 1919 à 1935, période entrecoupée de nombreux voyages. Il pratique, à ce moment, un art géométrique à partir d'éléments simples. En 1924, il fonde avec Hans Nitzschke le groupe K, participe au mouvement Sturm, rencontre Jean Arp et Kurt Schwitters, qui habite Hanovre. Sous l'influence de ce dernier, il exécute surtout des collages (Construction avec Wall Street, 1924). Il connaît également, par l'intermédiaire d'El Lissitzky à Hanovre en 1924, le suprématisme russe, puis le groupe De Stijl, animé par Mondrian, auquel il adhère en 1926. Mais sa carrière n'a aucun caractère provincial : il participe au mouvement parisien Cercle et Carré en 1930, puis à Abstraction-Création. Contraint de s'installer en Hollande en 1938, il revient en Allemagne en 1955 pour enseigner à la Hochschule für Gestaltung d'Ulm. Ses débuts sont marqués par sa fidélité aux idées néo-plastiques ; œuvres composées par des verticales et des horizontales dans des couleurs primaires et des gris, auxquelles il ajoute la diagonale à l'exemple de Van Doesburg. Mais sa personnalité s'affirme sans renier ces principes : les obliques deviennent une constante, les couleurs se font plus précieuses, des réminiscences des collages s'installent sur la toile, comme la moulure d'encadrement, la photographie, la demi-sphère en relief (Composition no 19, 1926). Il exploite cependant avec parcimonie ces moyens picturaux jusqu'à la fin de sa vie, avec une préférence pour le triangle associé à l'oblique, une affirmation des belles couleurs en aplats parfois modulées par un léger grènetis en relief (Composition no 216, 1962), mais toujours strictement géométrique.

F. Vordemberge-Gildewart, Relief abstrait

F. Vordemberge-Gildewart, Relief abstrait

photographie

Friedrich Vordemberge-Gildewart, Relief abstrait (1928) sur une façade de maison située Halkettstrasse à Hanovre, Allemagne. 

Crédits : Isabelle Ewig

Afficher

—  Michel FRIZOT

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., École des hautes études en sciences sociales, Paris

Classification


Autres références

«  VORDEMBERGE-GILDEWART FRIEDRICH (1899-1962)  » est également traité dans :

ABSTRAITS DE HANOVRE

  • Écrit par 
  • Isabelle EWIG
  •  • 2 599 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diversité des conceptions de l'art abstrait »  : […] L'absence de programme s'explique sans doute parce que, à la fondation du groupe, les artistes n'en étaient pas à leurs premiers essais, mais en pleine possession de leurs moyens, plastiques et théoriques. À l'exception de Jahns, tous se connaissaient depuis plusieurs années et partageaient certaines valeurs, si bien que 1927 ne produisit pas de véritable rupture dans leur évolution personnelle. A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abstraits-de-hanovre/#i_43674

Pour citer l’article

Michel FRIZOT, « VORDEMBERGE-GILDEWART FRIEDRICH - (1899-1962) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-vordemberge-gildewart/