FREIN WESTINGHOUSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La mise au point, en 1869, d’un système de freinage à air comprimé par l’ingénieur américain George Westinghouse (1846-1914) a représenté une étape décisive dans la sécurité ferroviaire. Auparavant, le freinage des convois de chemin de fer se faisait généralement par l’intermédiaire de gardes-freins (ou serre-freins), c’est-à-dire d’agents postés sur un ou plusieurs wagons et qui, au coup de sifflet du conducteur, étaient chargés d’actionner manuellement les freins de chaque wagon en tournant un volant spécialement affecté à cet usage. Face à l’augmentation des charges transportées, des vitesses et du trafic, ce système de freinage, non synchronisé et long à mettre en œuvre, s’est vite révélé inadapté, entraînant des accidents, voire des catastrophes.

George Westinghouse

George Westinghouse

Photographie

Portrait de George Westinghouse (1846-1914), inventeur et industriel américain. 

Crédits : Library of Congress, Washington, D.C.

Afficher

Depuis le début de la traction par locomotive et les premiers trains de voyageurs, l’efficacité du freinage préoccupe toutes les compagnies. Plusieurs systèmes ont été imaginés, faisant appel à la vapeur ou à l’air comprimé, mais tous fondés sur le principe d’une commande unique (frein dit « continu ») actionnée par le mécanicien, ou exceptionnellement par les voyageurs au moyen du signal d’alarme, pour freiner l’ensemble du convoi.

L’invention de George Westinghouse se fonde sur l’usage de l’air comprimé, comme plusieurs systèmes concurrents mis au point dans les années 1880 en Europe, lorsque les compagnies de chemin de fer tentent d’uniformiser les systèmes de freinage des convois de voyageurs. Mais elle repose sur le principe de réservoirs d’air comprimé présents sur chaque wagon et l’invention de la « triple valve ». L’air comprimé, produit à la pression de 5 bars par la machine à vapeur de la locomotive, est acheminé d’un bout à l’autre du convoi par une conduite générale, qui alimente les réservoirs auxiliaires de chaque wagon. Lorsque le train est en marche, les sabots sont maintenus dégagés par la pression de l’air comprimé présent dans les réservoirs. Quand le conducteur actionne la commande de frein, il fait chuter la pression d’air comprimé dans la conduite générale, ce qui agit sur la triple valve de chaq [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  FREIN WESTINGHOUSE  » est également traité dans :

WESTINGHOUSE GEORGE (1846-1914)

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 769 mots
  •  • 1 média

George Westinghouse est l'archétype de l'entrepreneur-inventeur américain du xix e  siècle. Son nom reste attaché à la société de matériel électrique Westinghouse Electric Company, qu'il a fondée en 1886. George Westinghouse , né le 6 octobre 1846 à Central Bridge, dans l'État de New York, grandit à Schenectady, ville où son père tient un atelier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-westinghouse/#i_32713

Pour citer l’article

Bruno JACOMY, « FREIN WESTINGHOUSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frein-westinghouse/