CHILUBA FREDERICK (1943-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Président de la république de Zambie de 1991 à 2002, Frederick Chiluba remporta la première élection présidentielle multipartite du pays, mettant ainsi un terme au régime du parti unique de Kenneth Kaunda en place depuis vingt-sept ans. Frederick Chiluba fut également considéré comme un réformateur, celui qui ouvrit son pays à l'économie de marché.

Frederick Jacob Titus Chiluba naît le 30 avril 1943 à Musangu, un village de la province de Luapula, dans le protectorat britannique de Rhodésie du Nord (Zambie d'aujourd'hui). Après de courtes études, Chiluba travaille comme comptable, puis gravit les échelons au sein d'un syndicat ouvrier. Brièvement emprisonné en 1981 avec d'autres leaders syndicaux pour avoir encouragé des grèves sauvages, il participe à la fondation d'un parti politique de coalition, le Mouvement pour le multipartisme et la démocratie. Lors du scrutin présidentiel de 1991, il l'emporte sur le président sortant Kenneth Kaunda avec près de 76 p. 100 des suffrages. Dès lors, il suit les recommandations du F.M.I. et privatise de nombreuses entreprises, dont celles du cuivre, principale ressource du pays. Il est réélu en 1996 après avoir fait adopter une nouvelle Constitution qui empêche Kaunda de se présenter. Son gouvernement, lui-même ainsi que son entourage sont cependant rapidement accusés de corruption. Chiluba sera d'ailleurs poursuivi en 2002, à l'issue de ses deux mandats présidentiels, une fois son immunité levée.

Après avoir tenté de faire amender la Constitution qu'il a lui-même promulguée afin de briguer un troisième mandat, Chiluba, face aux protestations populaires, doit céder la place à son vice-président et successeur désigné, Levy Mwanawasa.

Les accusations de détournement de fonds publics et de corruption portées contre lui sont finalement abandonnées en 2009. Il est acquitté, faute de preuves. Frederick Chiluba meurt le 18 juin 2011 à Lusaka, la capitale zambienne.

—  Melinda C. SHEPHERD, Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHILUBA FREDERICK (1943-2011)  » est également traité dans :

MWANAWASA LEVY (1948-2008)

  • Écrit par 
  • Kenneth INGHAM
  • , Universalis
  •  • 639 mots

Levy Mwanawasa fut le troisième président de la Zambie, de 2002 à 2008. Né le 3 septembre 1948 à Mufulira, en Rhodésie du Nord (auj. Zambie), Levy Patrick Mwanawasa appartient à la tribu Lenje. Après l'école secondaire Chiwala de Ndola, il étudie le droit à l'université de Zambie, à Lusaka, de 1970 à 1973. Devenu assistant dans un cabinet juridique à Ndola en 1974, il s'inscrit au barreau en 1975. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/levy-mwanawasa/#i_21134

ZAMBIE

  • Écrit par 
  • Charles CADOUX, 
  • Universalis
  •  • 4 160 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une vie démocratique agitée »  : […] Réélu en octobre 1988 pour un sixième quinquennat, ce qui apparaissait à l'époque comme la norme dans la plupart des États d'Afrique, Kenneth Kaunda a été « victime » de la transition démocratique qui s'est pratiquement imposée dans tous les pays du monde après les événements de 1989-1991 qui ont confirmé l'échec du système économique et politique socialiste-marxiste. La Zambie, qui s'était accout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zambie/#i_21134

Les derniers événements

1er janvier 2002 • ZambieÉlection controversée de Levy Mwanawasa à la présidence de la République.

La Cour suprême proclame Levy Mwanawasa vainqueur de l'élection présidentielle du 27 décembre 2001, avec 28,7 p. 100 des suffrages. Celui-ci est le dauphin du président sortant, Frederick Chiluba, qui avait en vain tenté de modifier la Constitution afin de pouvoir briguer un troisième mandat [...] Lire la suite

4-11 mars 1993 • ZambieInstauration de l'état d'urgence.

Kaunda avait été battu aux élections générales d'octobre 1991 par le Mouvement pour le multipartisme et la démocratie de Frederick Chiluba, élu chef de l'État. Le 11, le gouvernement annonce la rupture des relations diplomatiques avec l'Iran et l'Irak. Ces pays sont accusés d'avoir financé une tentative de coup d'État de l'U.N.I.P. qui comptait profiter du mécontentement suscité par la dégradation de la situation économique.  [...] Lire la suite

31 octobre 1991 • ZambieKenneth Kaunda battu à l'élection présidentielle.

Les Zambiens se rendent aux urnes pour les premières élections multipartites depuis 1972 ; mais la participation ne dépasse pas 60 p. 100. À l'élection présidentielle, Frédérick Chiluba, ancien syndicaliste et président du Mouvement pour le multipartisme et la démocratie (M.M.D.), devance [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Melinda C. SHEPHERD, « CHILUBA FREDERICK - (1943-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederick-chiluba/