BACK FRÉDÉRIC (1924-2013)

Cinéaste d’animation, Frédéric Back est né le 8 avril 1924 à Sankt Arnual, près de Sarrebruck (Sarre). Après avoir étudié à Strasbourg, il intègre l’école régionale des beaux-arts de Rennes et commence une carrière de peintre. Il s’installe à Montréal en 1948, où il enseignera à l’École du meuble et à l’école des beaux-arts. En 1952, il entre à Radio-Canada comme illustrateur et créateur d’effets visuels pour des émissions culturelles et scientifiques, puis comme réalisateur de courts-métrages. Il signe également plusieurs verrières d’églises et de lieux publics. Ami de la nature, écologiste convaincu, il est actif dans plusieurs mouvements, dont Greenpeace.

Comme cinéaste, Frédéric Back utilise une technique particulière : il dessine au crayon de cire sur des transparents dépolis. Du coup, la matière accroche au support, le trait n'a pas l’aspect lisse du dessin animé traditionnel et conserve sa vibration. C’est ainsi qu’en 1981 Crac !, un film d'animation de quinze minutes, enthousiasme le festival international d'Annecy. Sur les rythmes enjoués d'un violoneux, on suit la vie d'une famille paysanne canadienne. Le père coupe un arbre (« crac ! ») et fabrique un rocking-chair, sur lequel, à chaque naissance, on berce les enfants. À travers cette mini-saga familiale, c’est l'évolution du Québec qui est racontée, dans un tourbillon coloré, enluminé de scènes champêtres, où la nature roussie flamboie dans le soleil couchant. Crac ! enchante le jury, qui lui décerne son prix spécial. Une vingtaine de récompenses internationales vont suivre, dont l’oscar du meilleur film d’animation en 1982.

En 1988, un nouvel oscar vient récompenser L'Homme qui plantait des arbres, un film de vingt-cinq minutes que Frédéric Back a réalisé quasiment seul (une assistante le secondait pour les dessins intermédiaires). Le film illustre une nouvelle de Jean Giono. Un voyageur s'égare dans une région aux confins des Alpes et de la Provence. Il rencontre un berger solitaire qui, patiemment, reboise [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  BACK FRÉDÉRIC (1924-2013)  » est également traité dans :

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'animation

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN, 
  • André MARTIN
  •  • 17 834 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le long-métrage d'animation au tournant du XXe siècle »  : […] Enfin, il ne faut pas oublier en 1987 un petit chef-d'œuvre de trente minutes, L'Homme qui plantait des arbres du Québécois Frédéric Back (1924-2013). Sur des crayonnés légers qui évoquent Renoir et Monet, l'auteur a travaillé en solitaire pendant cinq ans pour aboutir à un superbe poème inspiré d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-animation/#i_33216

Pour citer l’article

Bernard GÉNIN, « BACK FRÉDÉRIC - (1924-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-back/