MAERTENS FREDDY (1952- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Coureur cycliste belge né le 13 février 1952 à Nieuport. Présenté un peu rapidement comme le successeur d'Eddy Merckx, Freddy Maertens est passé à côté d'une carrière exceptionnelle en raison de problèmes psychologiques qui l'ont parfois poussé à user du dopage. Freddy Maertens gagne les Quatre Jours de Dunkerque et se classe deuxième du Championnat du monde sur route en 1973. En 1975, il remporte Gand-Wevelgem, Paris-Bruxelles, les Quatre Jours de Dunkerque, le Tour de Belgique et le Grand Prix d'automne (Tours-Versailles). 1976 est sa grande année. Freddy Maertens gagne en effet Gand-Wevelgem, l'Amstel Gold Race, le Championnat de Zurich, le Grand Prix de Francfort, le Grand Prix des nations et est champion de Belgique. Il fait également ses débuts sur le Tour de France : il s'adjuge huit étapes, le classement par points et se classe huitième. Le 5 septembre à Ostuni, il devient champion du monde sur route. Échappé à proximité de l'arrivée en compagnie de Fransesco Moser, il bat nettement l'Italien au sprint. En 1977, Freddy Maertens semble parti pour réaliser une saison du même acabit. Il remporte Paris-Nice, le Het Volk, la Vuelta. Mais, sur le Giro, il est victime d'une chute et doit abandonner ; cet incident marque le début de sa déchéance. Pourtant, il est de nouveau vainqueur du Het Volk, des Quatre Jours de Dunkerque et du classement par points sur le Tour de France en 1978. Puis il disparaît du peloton deux années durant. On retrouve Freddy Maertens en 1981. Lors du Tour de France, il gagne cinq étapes et est lauréat du classement par points. Le 30 août à Prague, théâtre du Championnat du monde, il remporte le sprint massif et conquiert son second maillot arc-en-ciel, devant Giuseppe Saronni et Bernard Hinault. Il s'agit de sa dernière grande victoire.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MAERTENS FREDDY (1952- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/freddy-maertens/