RAOULT FRANÇOIS MARIE (1830-1901)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiste et physicien français né à Fournes-en-Weppes, dans le Nord, et mort à Grenoble. Après avoir occupé plusieurs postes d'enseignement et été nommé professeur de chimie au lycée de Sens, François Marie Raoult fut chargé de cours à l'université de Grenoble (1867) ; en 1870, il accéda à la chaire de chimie de cette même université, poste qu'il conserva jusqu'à sa mort.

Ayant soutenu sa thèse de doctorat sur les chaleurs de réaction et la force électromotrice des piles électriques, il aborde, à partir de 1870, l'étude des dissolutions et apporte des contributions importantes en établissant un certain nombre de lois (lois de Raoult) reliant la masse moléculaire du corps dissous à l'abaissement du point de congélation (cryométrie), à l'élévation du point d'ébullition (ébulliométrie) et à la diminution de la tension de vapeur du solvant (tonométrie). De ces travaux expérimentaux, qui ont trouvé leur justification théorique par les travaux de Jacobus H. Van't Hoff, Raoult a déduit une méthode générale de détermination des masses moléculaires. Ces lois très simples pour les non-électrolytes en solution diluée présentent, dans le cas des électrolytes, certaines anomalies dues à la dissociation plus ou moins forte de ceux-ci.

Les travaux de Raoult ont fait l'objet de plusieurs communications à l'Académie des sciences à partir de 1878, et, l'année suivante, il a publié un mémoire Sur les progrès de la cryoscopie. Il a présenté aussi un résumé de ses travaux lors d'une conférence devant la Société chimique de France (Paris, 18 mai 1894) et dans un mémoire Sur les poids moléculaires des sucres et des alcools polyatomiques (1889).

—  Georges KAYAS

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

France. Majorité absolue à l'Assemblée pour le Parti socialiste et ses alliés. 10-26 juin 2012

candidats sont élus. Plusieurs personnalités sont en revanche battues: à gauche, Ségolène Royal (Charente-Maritime) et Jack Lang (Vosges); au centre, François Bayrou (Pyrénées-Atlantiques); à droite, Claude Guéant (Hauts-de-Seine), Nadine Morano (Meurthe-et-Moselle), Éric Raoult (Seine-Saint-Denis […] Lire la suite

France. Victoire de l'opposition de gauche aux élections législatives et nomination de Lionel Jospin comme Premier ministre. 1er-19 juin 1997

française (U.D.F.) 108 (— 105). Le maire de Toulon, Jean-Marie Le Chevallier, est le seul élu du Front national (F.N.), de nouveau présent à l'Assemblée. Le F.N. avait maintenu ses candidats au second tour pratiquement partout où il le pouvait. Les élus divers droite sont au nombre de 14 ; un député […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges KAYAS, « RAOULT FRANÇOIS MARIE - (1830-1901) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-marie-raoult/