FONDATION DU THÉÂTRE LABORATOIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jerzy Grotowski (1933-1999) prend en 1959 la direction artistique du Théâtre des Treize Rangs (13 Rzédów) à Opole (Silésie), au côté de Ludwik Flaszen. Passionné par Stanislavski, il engage un travail de recherche peu compatible avec les contraintes de la programmation théâtrale. Toujours avec Flaszen, le Théâtre des Treize Rangs devient alors le Théâtre Laboratoire. S'engage autour d'un cercle fondateur (Ryszard Cieslak, Rena Mirecka, Zygmund Molik) un modèle de recherche sur l'essence de la pratique théâtrale, essentiellement fondée sur l'exploration du travail de l'acteur. Pour Grotowski, il s'agit de libérer celui-ci de tous les stéréotypes et blocages, qui entravent son jeu de manière à lui permettre de trouver sa vérité intime et de construire son propre langage. À travers les exercices du corps et de la voix, se bâtit un processus théorique qui modifie profondément la rencontre devenue primordiale du comédien avec le public, aboutissant à la notion de « théâtre pauvre ». Traduite dans les spectacles créés par le Théâtre Laboratoire à partir de 1960 (en particulier à partir des classiques polonais), cette « méthode pédagogique » jouera avec celle d'Eugenio Barba et Odin Teatret, un rôle primordial dans l'évolution du théâtre contemporain du monde entier. Trois créations nées de ce courant novateur seront présentées en France, en 1966 et 1968 : Le Prince constant, Akropolis, et Apocalypsis cum figuris.

—  Jean CHOLLET

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean CHOLLET, « FONDATION DU THÉÂTRE LABORATOIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-du-theatre-laboratoire/