Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FONDATION DE LA GRANDE-COLOMBIE PAR BOLIVAR

Proclamée par le Vénézuélien Simón Bolívar en septembre 1819 à Angostura, la République de Grande-Colombie est une invention politique qui découle des révolutions d'indépendance hispano-américaines du début du xixe siècle. Regroupant le Venezuela et la Colombie, puis l'Équateur (en 1822), cette entité illustre les rêves d'unification des anciennes colonies espagnoles qu'entretenait le Libertador. Élu président de la Grande-Colombie malgré ses réticences, Bolívar tente d'y mettre en œuvre ses principes de gouvernement inspirés du césarisme démocratique, tout en continuant à combattre les armées espagnoles en vue d'une indépendance complète de l'Amérique hispanique. Lors du congrès panaméricain de Panama en juin-juillet 1826, il ne parvient toutefois pas à imposer son rêve d'union continentale aux élites politiques des pays émancipés. Témoignant du pouvoir des caudillos locaux, cet échec est annonciateur de la désintégration de la République de Grande-Colombie, qui survient l'année même de la mort de Bolívar, en 1830.

Indépendances latino-américaines

Indépendances latino-américaines

Amérique du Sud, les indépendances, XIX<sup>e</sup> siècle

Amérique du Sud, les indépendances, XIXe siècle

— Olivier COMPAGNON

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire contemporaine, université Sorbonne nouvelle, Institut des hautes études de l'Amérique latine

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Indépendances latino-américaines

Indépendances latino-américaines

Amérique du Sud, les indépendances, XIX<sup>e</sup> siècle

Amérique du Sud, les indépendances, XIXe siècle

Voir aussi