FIL DE FER BARBELÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Initialement simple accessoire agricole conçu pour contenir le bétail dans les prairies américaines, le fil de fer barbelé devient rapidement un véritable enjeu dans la conquête de l’ouest des États-Unis, entre éleveurs et fermiers, entre colons et Indiens, avant de s’imposer aujourd’hui comme un symbole de la guerre et de l’emprisonnement.

Le premier brevet du fil de fer barbelé (souvent appelé simplement barbelé) est déposé aux États-Unis par Lucien B. Smith (habitant à Kent dans l’Ohio), le 25 juin 1867, pour un système de clôture « spécialement adapté à l’utilisation dans les prairies de l’Ouest, où le bois est rare et souvent balayé par les incendies ». Le principe en est fondé sur l’imitation des buissons épineux, et notamment du « bois d’arc » (Maclura pomifera, appelé Osage orange en anglais et traduit par « oranger des Osages »). Cette première version de la « ronce artificielle » (autre nom donné au fil de fer barbelé) consiste en des tiges de fer parallèles garnies, à intervalles réguliers, de croix métalliques pointues. Le principe du barbelé est établi, mais sa fabrication est onéreuse. Le 27 octobre 1873, un fermier de DeKalb (Illinois), Joseph F. Glidden (1813-1906), dépose le brevet (qui sera délivré en novembre de l’année suivante) d’une version améliorée, constituée d’un double fil torsadé qui maintient les barbes pointues en position tout en coûtant bien moins cher.

Fil de fer barbelé : brevet de 1867

Fil de fer barbelé : brevet de 1867

dessin

Ces dessins sont extraits du premier brevet (no 66 182) pour une clôture barbelée, déposé aux États-Unis par l’Américain Lucien B. Smith le 25 juin 1867. Des pointes aux poteaux, tout est métallique afin de résister aux incendies. En 1873, Joseph F. Glidden améliorera le procédé de... 

Crédits : Wilson James D/ USPTO/ Google

Afficher

Produit par l’American Steel and Wire Company, firme fondée par Joseph Glidden et trois associés, ensuite intégrée à la puissante US Steel Corporation, le fil de fer barbelé voit son coût chuter à plusieurs reprises, en même temps que se développent les grands domaines agricoles de l’ouest des États-Unis. Le fil de fer barbelé représente la solution idéale pour clôturer les parcelles de ces régions au climat chaud, grâce à sa résistance à la déformation et au feu, à son coût limité, à sa légèreté et à sa facilité de mise en œuvre sur de grandes longueurs. Son expansion provoquera de nombreux conflits entre partisans de grands troupeaux nomades et fermiers sédentaires.

Le fil de fer barbelé sera peu utilisé en Europe jusqu’à la Première Guerre mondiale. Les différents belligérants s’en serviront alors comme protection des combattants dans les tranchées. Par la suite, son usage s’étendra aux camps de concentration, puis à la défense des frontières et des propriétés. En passant du bétail aux hommes, le barbelé est peu à peu devenu un véritable outil politique.

—  Bruno JACOMY

Écrit par :

Classification


Autres références

«  FIL DE FER BARBELÉ  » est également traité dans :

FAR WEST

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN
  •  • 2 780 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le cow-boy »  : […] Place nette était ainsi faite pour un nouveau type de pionnier, le cow-boy, autre personnage caractéristique du folklore américain. Dès la fin de la guerre de Sécession, des éleveurs du Texas avaient deviné les énormes possibilités des terres de l'Ouest pour nourrir leurs troupeaux ; mais la route était longue jusqu'aux pâturages d'altitude des Grandes Plaines ou des Rocheuses. Ils n'en avaient p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/far-west/#i_56779

Pour citer l’article

Bruno JACOMY, « FIL DE FER BARBELÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fil-de-fer-barbele/