SCHWARZENBERG FELIX prince von (1800-1852) chancelier autrichien

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chancelier autrichien, né le 2 octobre 1800 à Krumau, en Bohême, dans l'empire des Habsbourg d'Autriche (auj. Ceský Krumlov, en République tchèque), mort le 5 avril 1852 à Vienne.

Entré dans l'armée autrichienne en 1818, Felix von Schwarzenberg est transféré dans le corps diplomatique en 1824. Devenu le protégé du chancelier Metternich, il est tour à tour ambassadeur auprès du Portugal, de la Russie, de la France, de l'Angleterre, de la Sardaigne et des Deux-Siciles.

Lorsque la révolution éclate dans plusieurs villes italiennes en 1848, le prince Schwarzenberg rejoint l'armée autrichienne du feld-maréchal Radetzky dans le nord de l'Italie et est blessé à Goito. Quand l'insurrection touche Vienne le 6 octobre 1848, Schwarzenberg tente de convaincre le commandant militaire de la ville de résister par la force. Il demeure ainsi à Vienne jusqu'au 13 octobre, soit quatre jours après avoir reçu l'ordre de rejoindre la cour impériale autrichienne, alors en fuite vers Olmütz. Sur les conseils de son beau-frère, Alfred prince von Windischgrätz, feld-maréchal qui assure la protection de la cour, Schwarzenberg est chargé de former un gouvernement à Vienne le 19 octobre, avant d'être nommé chancelier et ministre des Affaires étrangères le 21 novembre. Il obtient alors l'abdication de Ferdinand Ier, empereur incompétent, au profit de son neveu François-Joseph Ier, qui monte sur le trône le 2 décembre 1848 à l'âge de dix-huit ans. Schwarzenberg renvoie ensuite le Parlement autrichien rassemblé à Kremsier. Ce dernier avait en effet rédigé un projet de Constitution accordant une grande autonomie aux nombreuses nationalités vivant en Autriche. La Constitution retenue par Schwarzenberg, promulguée le 4 mars 1849, fait quant à elle de l'empire des Habsbourg un État absolutiste unitaire et centralisé, confie des pouvoirs étendus à l'empereur et supprime pratiquement tous les privilèges spéciaux accordés aux terres historiques de l'empire. L'insurrection hongroise e [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Classification


Autres références

«  SCHWARZENBERG FELIX prince von (1800-1852) chancelier autrichien  » est également traité dans :

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « La révolution de 1848 »  : […] Le problème de la cohésion entre les divers éléments de la monarchie danubienne est éclairé d'une manière nouvelle par la révolution de 1848. Désormais, il ne s'agissait plus seulement d'aménager les rapports entre les différents pays et leurs classes dirigeantes, d'une part, et le gouvernement central, d'autre part, mais d'accorder leur place à des groupes nationaux qui n'avaient jamais figuré da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_88024

BACH ALEXANDER baron von (1813-1893)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 382 mots

Avocat libéral, Alexander von Bach a donné son nom au système répressif mis en place par le gouvernement autrichien après l'échec de la révolution de 1848. Lassé par l'immobilisme des dernières années du gouvernement de Metternich, par les abus de la police et de la censure, Bach, comme beaucoup d'autres bourgeois de Vienne, souhaite des réformes libérales et, en mars 1848, se fait le porte-parole […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-bach/#i_88024

OLMÜTZ RECULADE D' (1850)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 302 mots

La dissolution du Saint Empire romain germanique par Napoléon en 1806 fut suivie d'une réorganisation issue du Congrès de Vienne en vue de limiter la puissance prussienne. Dans l'atmosphère agitée des mouvements révolutionnaires de 1848-1849, deux conceptions s'affrontèrent : celle d'une Petite-Allemagne dirigée par la Prusse et celle d'une Grande-Allemagne regroupant un plus grand nombre d'États […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reculade-d-olmutz/#i_88024

Pour citer l’article

« SCHWARZENBERG FELIX prince von (1800-1852) chancelier autrichien », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-schwarzenberg/