GRANGER FARLEY (1925-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'acteur américain Farley Granger figura en tête d'affiche de deux des films les plus connus d'Alfred Hitchcock, Rope (1948, La Corde), dans lequel il incarne un des deux meurtriers face à James Stewart qui les percera à jour, et Strangers on a Train (1951, L'Inconnu du Nord-Express), où il interprète le rôle d'un célèbre joueur de tennis qui se laisse involontairement embarquer dans un pacte meurtrier avec un psychopathe au charme ravageur.

Né le 1er juillet 1925 à San Jose, en Californie, Farley Earle Granger fait ses débuts au grand écran dans The North Star (1943, L'Étoile du Nord), puis tourne dans The Purple Heart (1944, Prisonniers de Satan) avant de servir dans la marine. Après la Seconde Guerre mondiale, il tient le rôle principal de They Live by Night (1949, Les Amants de la nuit) d'Anthony Mann, Side Street (1950, La Rue de la mort) de Nicholas Ray, avant de se produire dans Hans Christian Andersen (1952, Hans Christian Andersen et la danseuse) de King Vidor, mais se montre insatisfait des rôles qui font davantage appel à ses airs de séducteur qu'à ses talents de comédien. C'est pourtant un séducteur veule et troublant qu'il incarne, au côté d'Alida Valli, dans le chef-d'œuvre de Visconti, Senso (1954), d'après le roman de Camillo Boito. Après avoir joué dans The Girl in the Red Velvet Swing (1955, La Fille sur la balançoire) de Richard Fleischer, Farley Granger part s'installer à New York pour étudier l'art dramatique et poursuivre une carrière sur les planches. Il fait alors de fréquentes apparitions sur le petit écran et au théâtre, notamment dans plusieurs productions de Broadway et au sein de la troupe Circle Repertory Company pour le spectacle Talley and Son (1985) de Lanford Wilson ; cette dernière prestation lui vaut l'Obie Award (récompense théâtrale décernée aux productions off-Broadway par le magazine Village Voice) du meilleur interprète masculin. Farley Granger évoque sa bisexualité ainsi que l'homosexualité sous-jacente à certains de ses films dans le documentaire The Celluloid Closet (1995) et l'autobiographie Include Me Out (2007), coécrite avec son compagnon de longue date, Robert Calhoun. Il meurt quelques années plus tard, le 27 mars 2011 à New York.

—  Melinda C. SHEPHERD, Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Melinda C. SHEPHERD, « GRANGER FARLEY - (1925-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/farley-granger/