BARTHEZ FABIEN (1971- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 28 juin 1971 à Lavelanet (Ariège), le footballeur français Fabien Barthez, gardien de but, fait ses débuts chez les professionnels le 21 septembre 1991 avec l'équipe de Toulouse. En 1992, il rejoint l'Olympique de Marseille (O.M.) de Bernard Tapie et connaît immédiatement la réussite, puisqu'il remporte avec le club phocéen la Ligue des champions en 1993.

Fabien Barthez

Photographie : Fabien Barthez

Le 12 juillet 1998, au Stade de France à Saint-Denis, le gardien de but français Fabien Barthez réalise une sortie efficace et spectaculaire pour s'interposer face au Brésilien Ronaldo, qui avait échappé à la vigilance des défenseurs français, dont Lilian Thuram, au premier plan. La... 

Crédits : Frederic Haslin/ Corbis/ Getty Images

Afficher

Il reste à l'O.M. en 1994, malgré la rétrogradation du club en deuxième division à la suite de l'affaire de corruption liée au match Valenciennes-O.M., et connaît sa première sélection en équipe de France le 26 mai 1994. Il rejoint Monaco en 1995, et devient champion de France en 1997 avec la formation de la principauté.

En équipe de France, il est la doublure de Bernard Lama lors du Championnat d'Europe des nations 1996. À l'approche de la Coupe du monde 1998, la rivalité entre les deux hommes s'exacerbe. Aimé Jacquet n'annonce le nom du titulaire que quelques jours avant le début de l'épreuve : ce sera Fabien Barthez.

Tout au long de la compétition, sa popularité grandit. Il est le héros du quart de finale face à l'Italie, s'imposant lors de la séance des tirs au but. La bise du libero, Laurent Blanc, sur le crâne dégarni du gardien de but devient le symbole de la réussite des Bleus. Le 12 juillet 1998, au Stade de France, il réussit notamment deux arrêts décisifs face à Ronaldo, et l'équipe de France est championne du monde en dominant le Brésil (3-0). Si toutes les louanges vont à Zinédine Zidane, Fabien Barthez est avec celui-ci le joueur préféré du public et le plus sollicité par les médias. Considéré comme le meilleur gardien de but de la planète, il est approché par les plus grands clubs, notamment Manchester United et l'Inter Milan. Aussi les observateurs se montrent-ils surpris lorsqu'il annonce, en 1999, qu'il prolonge son contrat avec l'A.S. Monaco jusqu'en 2004. Surprise justifiée, puisque Fabien Barthez déclare en mai 2000 qu'il rejoint Manchester United. En juin-juillet 2000, Fabien Barthez, décisif dans les moments cruciaux, est un artisan majeur du succès du onze de France dans le Championnat d'Europe des nations (Euro 2000). Il réalise, avec ses camarades, le premier doublé Coupe du monde-Championnat d'Europe de l'histoire.

En 2003, ses relations avec l’entraîneur mancunien, Alex Ferguson, se dégradent, ce qui lui vaut de se trouver relégué au rôle de remplaçant. Lors du mercato d’hiver, au début de 2004, Fabien Barthez préfère quitter Manchester pour relancer sa carrière : il rejoint l’Olympique de Marseille. Avec le club phocéen, il atteint la finale de la Coupe de l’U.E.F.A. (défaite 0-2 face au club espagnol de Valence).

En 2005, il se voit suspendu six mois pour s’être mal comporté avec un arbitre lors d’un match amical. Grégory Coupet lui succède en équipe de France, et les deux hommes se trouvent en concurrence. Néanmoins, Raymond Domenech, le sélectionneur, lui fait confiance pour la Coupe du monde 2006. Lors de cette compétition, il réalise une nouvelle fois une prestation de qualité et il est finaliste avec l'équipe de France. Mais, lors de cette finale, il ne peut rien lors de la séance des tirs au but, qui voit la victoire de l'Italie (1-1, 5 tirs au but à 3). À l’issue de cette épreuve, il s'interroge sur la suite de sa carrière : il avait annoncé en mai qu'il quittait l’Olympique de Marseille, pour se rapprocher de sa famille, à Toulouse. Il aurait souhaité jouer dans le club de cette ville, mais les dirigeants toulousains ne donnent pas suite à l'offre. Aussi, le 5 octobre 2006, Fabien Barthez annonce sa retraite sportive. La presse unanime salue celui qui est considéré comme le meilleur gardien de but français de tous les temps. En décembre 2006, il fait volte-face et s'engage pour six mois avec le F.C. Nantes. Sa magnifique carrière s'achève en 2007.

Fabien Barthez a porté à quatre-vingt-sept reprises le maillot de l’équipe de France. Il a disputé dix-sept matchs de phase finale de la Coupe du monde, ce qui fait de lui le recordman français en la matière.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « BARTHEZ FABIEN (1971- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/fabien-barthez/