EUGÉNIE DE MONTIJO (1826-1920) impératrice des Français

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Impératrice des Français (1853-1870), épouse de Napoléon III, née le 5 mai 1826 à Grenade, en Espagne, morte le 11 juillet 1920 à Madrid.

Fille d'un noble espagnol qui combattit au côté des Français pendant la guerre menée par Napoléon Ier en Espagne, Eugénie de Montijo (Eugenia María de Montijo de Guzmán, comtesse de Teba) se rend à Paris quand Louis-Napoléon devient président de la IIe République en décembre 1848. Elle épouse ce dernier, devenu l'empereur Napoléon III, en janvier 1853.

Le 16 mars 1856, Eugénie de Montijo donne naissance à un héritier, Napoléon Eugène Louis Bonaparte. Préoccupée par l'avenir de sa famille, elle commence à jouer un rôle actif dans la vie politique. Elle est régente de l'Empire à trois occasions au moins (1859, 1865 et 1870), en l'absence de son mari, sans se cantonner à un rôle passif. Catholique pratiquante, elle soutient la cause ultramontaine et s'oppose aux politiques italiennes de son mari qui ont pour conséquence un déclin de la puissance temporelle du pape. On lui attribue souvent un rôle prépondérant dans la décision de créer un empire mexicain manipulé par la France (1861).

Eugénie, que ses origines rendent très sensible à la question, soutient avec l'opposition française un candidat prussien au trône vacant d'Espagne, lors de la controverse qui précipite la guerre franco-prussienne de 1870. Après la bataille de Sedan (1er septembre 1870), elle rejoint sa famille en exil en Angleterre et, après la mort de son mari (1873), continue de jouer un rôle important dans la vie politique bonapartiste. À la mort de son fils, en 1879, elle se cantonne à un rôle de grande dame en exil.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  EUGÉNIE DE MONTIJO (1826-1920) impératrice des Français  » est également traité dans :

EMPIRE SECOND (1852-1870)

  • Écrit par 
  • Marc BASCOU, 
  • Adrien DANSETTE, 
  • Universalis
  •  • 21 002 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'entourage »  : […] L'empereur ne trouve guère d'appui parmi ses proches. Après de vaines démarches auprès de deux maisons princières, il épouse en janvier 1853 une jeune fille de grande noblesse espagnole, d'une éblouissante beauté, Eugénie de Montijo , dont il aura en 1856 un fils unique, le prince impérial, qui, devenu lieutenant dans l'armée anglaise, sera tué dans une embuscade au Zoulouland en 1879. L'impératri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/second-empire/#i_22659

SPECTACULAIRE SECOND EMPIRE 1852-1870 (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 1 019 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Fastes et célébrations »  : […] Le second Empire a en effet mauvaise réputation : la défaite de 1870 contre la Prusse, qui ouvre les grands conflits du xx e  siècle, y est sans doute pour beaucoup, de même que la dénonciation par Victor Hugo en exil du coup d’État de « Napoléon le Petit » dans Les Châtiments ou la description par Zola […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectaculaire-second-empire-1852-1870/#i_22659

Pour citer l’article

« EUGÉNIE DE MONTIJO (1826-1920) impératrice des Français », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugenie-de-montijo/