SMYTH ETHEL (1858-1944)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La compositrice britannique Ethel Mary Smyth, née le 22 avril 1858, à Londres, au sein d'une famille de militaires, étudie au conservatoire de Leipzig et reçoit les encouragements de Johannes Brahms et d'Antonín Dvořák. Elle attire l'attention du public britannique avec sa majestueuse Messe en ré majeur (créée au Royal Albert Hall de Londres en 1893). Son chef-d'œuvre, The Wreckers (« Les Naufrageurs », d'après le drame éponyme de Henry B. Brewster), créé à Leipzig en 1906, en allemand, devient l'opéra anglais le plus apprécié de son temps (Bruno Walter en dirigera la création scénique londonienne, en 1909). Énergiquement impliquée dans le mouvement des suffragettes, Ethel Smyth manifeste ses convictions dans certaines de ses compositions, comme sa March of the Women (1911), qui deviendra l'hymne du W.S.P.U. (Women's Social and Political Union), ou son opéra comique The Boatswain's Mate (« Le Second Maître d'équipage », d'après W. W. Jacobs, créé à Londres en 1916), qui connaît un succès considérable. Le catalogue d'Ethel Smyth, éclectique, comporte des pièces très conventionnelles, mais aussi des œuvres expérimentales. Ethel Smyth a rédigé plusieurs ouvrages – Mémoires, essais... – dans lesquels elle expose notamment les obstacles qu'elle dut surmonter pour affirmer son statut de compositrice. Faite Dame commandeur de l'Empire britannique en 1922, elle meurt le 9 mai 1944, à Woking, dans le Surrey.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« SMYTH ETHEL - (1858-1944) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethel-smyth/