ESSÉNIENS, SECTE JUIVE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Inconnus de la Bible et des écrits talmudiques, les esséniens sont décrits par Flavius Josèphe – avec les pharisiens, les sadducéens et les différents mouvements zélotes – comme l'un des quatre groupes composant le judaïsme de la fin de la période du second Temple. Vivant en communautés fortement hiérarchisées (les unes pratiquant le célibat, les autres admettant le mariage), mettant leurs biens en commun, préoccupés de pureté rituelle, les esséniens ont rompu vers 150 avant notre ère avec le Temple de Jérusalem.

Pline l'Ancien situe les esséniens sur la rive occidentale de la mer Morte, en amont d'Engaddi. Les archéologues ont identifié le site de Qumrān comme étant un établissement essénien. La règle de la communauté, ses lois, ses rites, ses croyances, ses prières, ses réécritures de la Bible ont été mis au jour à partir de 1947 grâce à la découverte des manuscrits de la mer Morte, que la majorité des historiens tiennent pour une bibliothèque essénienne.

—  Francis SCHMIDT

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Vesection, sciences religieuses)

Classification

Pour citer l’article

Francis SCHMIDT, « ESSÉNIENS, SECTE JUIVE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/esseniens-secte-juive/