ESSART

Terre rendue cultivable après défrichement ; essart (et ses dérivés « sart », « écart ») a donné naissance dans la France du Nord à de nombreux toponymes qui sont une source de renseignements sur l'ampleur de la première vague de défrichements (xie s.).

—  Françoise MOYEN

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ESSART  » est également traité dans :

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 140 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'Asie polyculturale »  : […] Plusieurs auteurs ont parlé de « civilisation du riz » à propos de l'Asie orientale et méridionale. Mais la progression du front rizicole n'a pas été continue – il a par exemple stagné en Chine du iii e au début du x e  siècle. Il ne faut pas oublier qu'il existe également d'autres céréales (blé, sorgho, mil...), d'autres cultures (canne à sucre, coton, hévéa, légumes, oléagineux, épices, fruits […] Lire la suite

DÉFRICHEMENTS, histoire médiévale

  • Écrit par 
  • Françoise MOYEN
  •  • 1 011 mots

Les défrichements sont les progrès les plus spectaculaires réalisés par l'agriculture médiévale ; ils ont permis de cultiver de vastes étendues gagnées sur les landes et la forêt, mais aussi sur les marécages, les fonds de vallées humides, les bords de mer : les polders flamands ou les fens anglais sont à inclure dans ce mouvement. L'aire des défrichements couvre toute l'Europe occidentale, jusqu' […] Lire la suite

Pour citer l’article

Françoise MOYEN, « ESSART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/essart/