Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ESSART

Terre rendue cultivable après défrichement ; essart (et ses dérivés « sart », « écart ») a donné naissance dans la France du Nord à de nombreux toponymes qui sont une source de renseignements sur l'ampleur de la première vague de défrichements (xie s.).

— Françoise MOYEN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

    • Écrit par Philippe PELLETIER
    • 23 142 mots
    • 4 médias
    ...sociétés, souvent des minorités ethniques, y ont historiquement trouvé refuge. Chassées par les riziculteurs ou les guerriers des plaines, elles y pratiquent l'essartage, notamment en Asie du Sud-Est et en Inde. En cas de pression démographique ou économique, endogène ou exogène, ces pratiques culturales peuvent...
  • DÉFRICHEMENTS, histoire médiévale

    • Écrit par Françoise MOYEN
    • 1 009 mots

    Les défrichements sont les progrès les plus spectaculaires réalisés par l'agriculture médiévale ; ils ont permis de cultiver de vastes étendues gagnées sur les landes et la forêt, mais aussi sur les marécages, les fonds de vallées humides, les bords de mer : les polders flamands ou les fens anglais...