ROMMEL ERWIN (1891-1944)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Jour J : le débarquement de Normandie, 1944

Jour J : le débarquement de Normandie, 1944
Crédits : National Archives

vidéo

Erwin Rommel

Erwin Rommel
Crédits : Hulton Getty

photographie


Wurtembergeois, Erwin Rommel est fils d'un professeur de Heidenheim ; il entre comme cadet au 6e bataillon du 124e régiment d'infanterie, à Weingarten, et reçoit en 1912 le brevet de lieutenant. Il se couvre de gloire pendant la Première Guerre mondiale et il est décoré de l'ordre « Pour le Mérite ». Sympathisant du national-socialisme il prend, à l'automne de 1933, le commandement d'un bataillon de chasseurs à Goslar, avant d'être chargé de cours à l'école de guerre de Potsdam, puis assure la direction de l'école de guerre de Wiener-Neustadt. Il écrit à l'intention des jeunes hitlériens un manuel d'instruction tactique qui connaît un gros succès : L'Infanterie attaque (Infanterie greift an). Très bien vu de Hitler, il est en 1938 l'un des chefs du quartier général du Führer. Commandant la 7e division blindée pendant la campagne de France (mai-juin 1940), il donne l'assaut aux troupes françaises sur la Meuse, sur le canal de La Bassée ; puis il fonce sur Lille qu'il attaque, et faisant volte-face, il traverse la Somme et enfonce la ligne Maginot. Il surgit partout à l'improviste, et plus particulièrement là où on ne l'attend pas, réglant l'affaire rapidement et partant vers un nouvel objectif en semant le désarroi chez l'adversaire. Sa valeur personnelle et ses méthodes tactiques attirent l'attention du colonel général Guderian, inspecteur des troupes rapides et pionnier de la guerre des chars. Désigné par lui comme modèle de l'armée moderne, Rommel est nommé par Hitler en 1941 commandant de l'Afrika Korps qui doit porter de toute urgence secours en Libye à l'allié italien menacé. Pendant deux années en Afrique du Nord, il va affirmer la qualité de son talent de grand capitaine. Sa figure va devenir légendaire ; Wawell, Auchinleck et Montgomery, qui seront tour à tour ses adversaires, l'estiment à sa juste valeur. Parfois réputé fantasque, Rommel est un calculateur préci [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ROMMEL ERWIN (1891-1944)  » est également traité dans :

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 555 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre « Les succès de Rommel en Afrique »  : […] En Afrique, la situation était également très favorable aux Allemands. L'Australie avait rappelé ses divisions d'Égypte pour faire face à la menace japonaise. Au mois de mai 1942, Rommel lance une grande offensive contre le canal de Suez. Dans la sécheresse, la poussière, les tempêtes de sable, les rencontres de blindés sont décisives comme des ba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-seconde/#i_14024

KŒNIG PIERRE (1898-1970)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 454 mots
  •  • 2 médias

D'origine alsacienne, le futur général s'engage à dix-sept ans dans l'infanterie et termine la Première Guerre mondiale comme officier avec trois citations. Passé dans les chasseurs alpins, Pierre Kœnig sert en Silésie, dans les Alpes et en Rhénanie. En 1930, il est affecté à la Légion étrangère et prend part à la pacification du Maroc. En 1940, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-koenig/#i_14024

Pour citer l’article

André BRISSAUD, « ROMMEL ERWIN - (1891-1944) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/erwin-rommel/