TOCH ERNST (1887-1964)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les œuvres du compositeur américain d'origine autrichienne Ernst Toch, d'une grande perfection formelle, mêlent des éléments de la tradition classique à des concepts de la musique de son temps. Admirable pianiste, Ernst Toch a écrit de nombreuses pièces pour cet instrument.

Né le 7 décembre 1887, à Vienne, Ernst Toch remporte en 1909 le prix Mozart de la ville de Francfort-sur-le-Main, récompense qui lui permet de partir étudier le piano dans cette ville, auprès de Willy Rehberg. C'est cependant en autodidacte qu'il se forme à la composition. Avec Paul Hindemith ou Ernst Krenek, il occupe une place importante dans la nouvelle école allemande de composition. De 1929 à 1933, il est professeur de piano et de composition à Berlin. Après une tournée de concerts aux États-Unis en 1932, il doit, en 1933, fuir son pays devant la montée du nazisme. Il gagne Paris puis Londres, avant d'émigrer aux États-Unis (il obtiendra la nationalité américaine en 1940). Il enseigne la composition à la New School for Social Research de New York de 1934 à 1936, puis à l'université de Californie à Los Angeles de 1939 à 1948 ; il compose de la musique pour Hollywood. Il donne par la suite des cours particuliers et effectue plusieurs tournées de concerts en Europe. Ernst Toch meurt à Los Angeles, le 1er octobre 1964. Nombre des élèves de ce professeur à l'influence considérable deviendront, à l'instar d'André Previn ou d'Alex North, des compositeurs de premier plan.

Les pièces orchestrales d'Ernst Toch revêtent souvent un caractère humoristique, par exemple la Bunte Suite, pour orchestre (1929). Bien que son style puisse pour l'essentiel être qualifié de traditionnel, Toch expérimente parfois de nouveaux procédés, comme dans la Gesprochene Musik, pour chœur parlé, créé à Berlin le 17 juin 1930 (et qui comprend la célèbre Fuge aus der Geographie), ou son Treizième Quatuor à cordes (1953), dont le thème est construit sur une série de douze sons. Son catalogue comprend de nombreuses œuvres pour orchestre, des pages de musique de chambre, des pièces pour piano, de la musique vocale, plusieurs petits opéras-comiques ainsi que des bandes originales de films (parmi lesquelles celles pour Peter Ibbetson, de Henry Hathaway [1935], Ladies in Retirement, de Charles Vidor [1941] et Address Unknown, de William Cameron Menzies [1944]). La troisième de ses sept symphonies (créée par l'Orchestre symphonique de Pittsburgh le 2 décembre 1955) remporte en 1956 le prix Pulitzer de musique. Ernst Toch a notamment publié Melodielehre : ein Beitrag zur Musiktheorie (Berlin, 1923, issu de sa thèse de 1921 à l'université de Heidelberg, Beiträge zur Stilkunde des Melodie) et The Shaping Forces in Music, an Inquiry into Harmomy, Melody, Counterpoint, Form (issu de conférence à l'université Harvard, 1948, nouvelle édition Dover, New York, 1977).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« TOCH ERNST - (1887-1964) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-toch/