ÉPINAY LOUISE marquise D' (1726-1783)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'art du commérage mené à la pointe de l'esprit fonde pour une grande part l'attrait que suscitent l'œuvre et la vie de Louise Florence Pétronille Tardieu d'Esclavelles, née à Valenciennes en 1726. Recueillie, à la mort de son père, par sa tante, Mme de Bellegarde, qui l'éduquera avec sa propre fille, la future Mme d'Houdetot, Louise épouse, en 1749, son cousin, Denis de La Live d'Épinay. Très vite abandonnée, elle cède volontiers à la mode du libertinage, se lie à Dupin de Francueil, rencontre Duclos, qui l'introduit dans la société des gens de lettres. Rousseau lui présente Melchior Grimm, dont elle deviendra la collaboratrice et la maîtresse attitrée. Dès lors commence la chronique indiscrète où sont observés les hôtes de son château de la Chevrette, d'Holbach, Diderot, Saint-Lambert. Rousseau, qu'elle loge dans sa petite maison de l'Ermitage, près de Montmorency, et qui y prépare le Contrat social et La Nouvelle Héloïse, s'éprend d'une passion malheureuse pour Élisabeth d'Houdetot, amante de Saint-Lambert. Dans ses Confessions, il accusera Mme d'Épinay de l'avoir dénoncé à son rival et d'avoir jeté les bases d'un complot dont son existence entière aurait eu à souffrir. Louise d'Épinay part seule à Genève, où Rousseau devait l'accompagner. Elle y restera deux ans, fréquentant Voltaire, qui voit en elle « une aigle dans une cage de gaze ». À son retour de Suisse, un autre cercle se reforme, fréquenté par Grimm, Suard, Raynal et Diderot, qui mène le jeu.

Mme d'Épinay collabore de plus en plus activement à la Correspondance littéraire de Grimm, publie des futilités sous le titre Mes moments heureux (1759) et d'édifiantes Lettres à mon fils, que suivront les Conversations d'Émilie (1781). On la retrouve davantage dans ses Lettres à l'abbé Galiani, à qui la liait une amitié de vingt années : elles offrent une mine de renseignements précieux sur les événements littéraires, mondains et politiques du temps. Mme d'Épinay s'y montre attentive aux bouleversements sociaux en gestation et man [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Raoul VANEIGEM, « ÉPINAY LOUISE marquise D' - (1726-1783) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/epinay-louise-marquise-d/