POULAT ÉMILE (1920-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

D’abord spécialiste du catholicisme, l’historien-sociologue Émile Poulat a également consacré plusieurs ouvrages à la laïcité (le dernier, Notre Laïcité, livre d’entretiens, est paru juste avant sa mort). En 2001, un ouvrage (Un objet de science, le catholicisme. Réflexions autour de l’œuvre d’Émile Poulat, publié sous la direction de Valentine Zuber) lui a été consacré.

Né le 13 juin 1920 dans une famille catholique lyonnaise, Émile Poulat est ordonné prêtre en 1944. Il s’engage dans le mouvement des prêtres ouvriers. À la suite de l’ultimatum lancé à ces derniers par le pape Pie XII, il choisit de quitter le sacerdoce en 1954, tout en restant catholique. Il se marie l’année suivante avec Odile, qui sera une très précieuse collaboratrice. En 1954 également, il fonde, avec quatre autres chercheurs, le Groupe de sociologie des religions au C.N.R.S. Le groupe se fait connaître grâce à une revue, les Archives de sociologie des religions, où Poulat publie diverses études et d’innombrables notes critiques (plus de 2 000 en tout !). Il fera carrière au C.N.R.S., à l’E.P.H.E. et à l’E.H.E.S.S. En 2013, François Hollande lui remet les insignes d’officier de la Légion d’honneur.

Poulat se fait d’abord connaître par ses recherches sur le modernisme, notamment avec sa thèse Histoire et critique de la crise moderniste (1962) qui s’appuie sur une lecture rigoureuse des grands textes de ce conflit marqué par l’encyclique Pascendi (1907), textes jusqu’alors évoqués plutôt de façon allusive. Dans ses travaux, l’historien montre qu’il s’est d’abord agi de la recherche d’un catholicisme plus « éclairé » que celui de l’enseignement scolastique traditionnel. Ensuite, modernisme savant et modernisme social sont apparus comme une contestation multiforme et généralisée du système d’emprise catholique, de ses bases théoriques comme de ses formes concrètes.

C’est ce système d’emprise que Poulat décrypte : un catholicisme intransigeant qui refuse la sécularisation, d’être [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : directeur d'études émérite du groupe Sociétés, religions, laïcités au C.N.R.S.

Classification

Pour citer l’article

Jean BAUBÉROT, « POULAT ÉMILE - (1920-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-poulat/