CONNELL ELIZABETH (1946-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La diva sud-africaine Elizabeth Connell réussit à merveille son passage du répertoire mezzo-soprano à celui de soprano dramatique. Préférant la scène (Covent Garden, la Scala, Metropolitan Opera, Bayreuth et Salzbourg notamment) aux studios, elle laisse une discographie peu fournie.

Elizabeth Connell naît le 22 octobre 1946 à Port Elizabeth (province du Cap-Est, auj. Nelson Mandela). Après ses études musicales à l'université de Witwatersrand à Johannesburg, elle obtient une bourse et part s'installer en Angleterre en 1970 pour se former au London Opera Centre au côté d'Otakar Kraus. Elle débute en 1972 au festival de Wexford (Irlande) en Varvara (dans Kátia Kabanová de Janáček). Elle se produit ensuite surtout avec l'English National Opera de Londres, notamment en Eboli (Don Carlos de Verdi) et en Judith (Le Château de Barbe-Bleue de Bartók). Avec la troupe de l'Opera Australia, elle interprétera le rôle de la princesse Marie dans Guerre et paix de Prokofiev au Sydney Opera House, lors de la cérémonie d'inauguration en 1973. Pendant une décennie, elle excelle dans les rôles de mezzo-soprano : Donna Elvira (Don Giovanni de Mozart), Azucena (Le Trouvère de Verdi), Ortrud (Lohengrin de Wagner) et Brangäne (Tristan und Isolde de Wagner), notamment. Une année durant, elle disparaît cependant de la scène lyrique, annulant tous ses engagements pour retravailler sa voix.

En 1983, Elizabeth Connell revient dans des emplois de soprano dramatique, désormais capable de chanter à merveille les opéras verdiens (en particulier Macbeth et Otello), Elektra de Richard Strauss, Turandot de Puccini et les grandes héroïnes wagnériennes que sont Brünnhilde (La Walkyrie, Siegfried et Le Crépuscule des dieux), Elisabeth (Tannhäuser), Isolde (Tristan und Isolde) et Senta (Le Vaisseau fantôme). En 2004, Elizabeth Connell retourne dans son pays natal pour participer à une représentation de Fidelio de Beethoven donnée devant Nelson Mandela à l'occasion du dixième anniversaire de la fin de l'apartheid. Elle se produit pour la dernière fois en public en novembre 2011 et s'éteint quelques mois plus tard, le 18 février 2012, à Londres.

—  Melinda C. SHEPHERD

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Melinda C. SHEPHERD, « CONNELL ELIZABETH - (1946-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/elizabeth-connell/