EL CHICHÓN, volcan

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Situé au Mexique (État du Chiapas), au milieu de l'isthme de Tehantepec, et culminant aujourd'hui à 1 102 mètres, le volcan El Chichón résulte du jeu complexe de la tectonique des plaques auquel est soumise l'Amérique centrale. Schématiquement, ce volcanisme est dû à la plaque Cocos (côté Pacifique) qui s'enfonce sous les plaques Caraïbes et Amérique du Nord (côté mer des Antilles), ces deux dernières étant séparées par une faille transformante senestre – la faille de Polochic-Motagua, qui a ouvert le golfe du Honduras.

Le 28 mars 1982, après des siècles de sommeil, le volcan El Chichón explosait en éjectant, jusqu'à 25 kilomètres d'altitude, un panache de cendres et de gaz dans la stratosphère et en crachant des nuées ardentes qui se sont abattues sur les villages voisins.

L'éruption de 1982, caractéristique d'un volcanisme de subduction alimenté par des magmas calco-alcalins (andésites potassiques et rhyodacites), est l'une des plus violentes qu'ait connues le Mexique, avec celle du Jorullo en 1759 et du Colima en 1818. L'éruption du 28 mars 1982 s'est poursuivie, avec des phases plus calmes, jusqu'au 4 avril, date de son activité maximale. Toutefois, une activité éruptive de type phréatique a continué jusqu'en septembre. Les nuées ardentes, puis les lahars, ont fait de plusieurs centaines à quelques milliers de victimes selon les sources. Toute la région fut détruite dans un rayon de 10 kilomètres, anéantissant totalement neuf villages. Les particules éjectées dans la stratosphère – masse estimée à 20 millions de tonnes – ont constitué un voile au rayonnement solaire qui a fait plusieurs fois le tour de la Terre et a provoqué une baisse de température globale moyenne de 0,25 0C.

Aujourd'hui, de nombreux villages se sont reconstruits autour du volcan qui, bien que de nouveau en sommeil, est toujours actif comme en témoignent les fumerolles qui s'en dégagent et le lac à forte teneur d'acide sulfurique, qui occupe son cratère, à une température variable de 30 à 80 0C.

—  Yves GAUTIER

Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification


Autres références

«  EL CHICHÓN, volcan  » est également traité dans :

TAMBORA, volcan

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 2 583 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Éruptions volcaniques et climat »  : […] Dans l’histoire de la Terre, les éruptions volcaniques explosives les plus importantes ont été suivies d’un refroidissement. Ce constat est désormais bien visible dans l’étude des carottes de glace effectuées en Antarctique ou au Groenland, ou dans l’étude des cernes des arbres qu’est la dendrochronologie. Ce phénomène est dû principalement à la grande quantité de dioxyde de soufre (SO 2 ) éjectée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tambora-volcan/#i_92773

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « EL CHICHÓN, volcan », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/el-chichon-volcan/