LAND EDWIN HERBERT (1909-1991)

Principalement connu comme l'inventeur de la photographie instantanée Polaroid, Edwin Land (Bridgeport, Connecticut, 1909-Cambridge, Massachusetts, 1991) était à la fois homme de sciences et réalisateur industriel. Toute sa vie et sa carrière seront marquées par le double objectif qu'il s'était fixé dans son adolescence : s'accomplir dans le domaine des sciences en menant des recherches spécifiques et maîtriser la mise en œuvre concrète de ses propres découvertes. Il aura deux fois l'occasion de mener à bien ce processus.

Invention du Polaroid

Photographie : Invention du Polaroid

L'Américain Edwin Herbert Land (1909-1991), inventeur de la photographie instantanée Polaroid, procédé commercialisé dès 1948. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Dès dix-sept ans, en entrant à Harvard, il s'intéresse à la polarisation de la lumière, avec comme objectif de concevoir un polarisant artificiel, sous forme d'un filtre facile à fabriquer. Il en perçoit déjà les multiples applications, notamment pour les lunettes ou devant les phares d'auto et, d'une façon générale, pour réduire toutes les sources d'éblouissement. Après plus de trois ans d'effort, il conçoit un matériau synthétique en feuillets sur lesquels on fixe des millions de microcristaux de substances dichroïques, tous orientés dans le même plan. Mais il reste à réaliser la machine à couler ces filtres. En fin d'année 1934, pressés par l'urgence d'une première commande de polarisants pour des caméras Kodak, Land et ses collaborateurs réaliseront le tout en une quinzaine de jours et de nuits consécutifs sans s'arrêter. De cette première aventure scientifique et industrielle naquit, en 1937, la Polaroid Corporation.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Edwin Land et ses collaborateurs furent très impliqués dans l'effort de guerre américain. La polarisation artificielle trouvait en effet de très nombreuses applications, notamment dans les viseurs d'armement et bien sûr les lunettes protectrices que portaient les soldats ; les « Goggles » Polaroid du général Patton font partie de la légende du personnage. L'extraordinaire créativité d'Edwin Land servit alors à l'élaboration de très nombreux dispositifs : viseurs d'élévation, viseurs de chars et de mitrailleuses, télémétrie infrarouge, optiques de navigation, cartographie en relief, etc. Les nécessités d'approvisionnement en matière première amènent même la Polaroid Corporation à réaliser la synthèse artificielle de la quinine — un événement d'importance en pharmacologie. Land s'intéressait alors à la quinine non pas pour ses vertus curatives, mais parce que le sulfate de quinine est l'un des matériaux dichroïques qui entre dans la composition de ses polarisants artificiels. À cette époque, Edwin Land fut inopinément confronté au problème de la photo instantanée. Un jour de 1943, sa fille Jennifer lui demanda brusquement pourquoi elle ne pouvait pas voir tout de suite les photos qu'ils venaient de faire ensemble l'après-midi. L'idée germa dans l'esprit de Land, et ce nouveau défi le tint éveillé toute la nuit : il commença à imaginer les grandes lignes d'un procédé de traitement photographique instantané. Bientôt débarrassé des-contraintes de la guerre, Land entraîne toute son équipe sur le projet. Et, le 21 février 1947, il présente lui-même un prototype aux membres de l'Optical Society of America.

Un des premiers Polaroid

Photographie : Un des premiers Polaroid

L'appareil Polaroid mis au point par Edwin Land (1909-1991), en 1943, utilisait des pellicules en rouleau. L'appareil photographique à gauche donne l'échelle. 

Crédits : Robert Alan Smith/ Moment/ Getty Images

Afficher

Mais il faudra encore attendre presque deux ans pour aboutir à la commercialisation du procédé, le 26 novembre 1948. Celui-ci, en noir et blanc, ou plutôt en tons sépia, était loin d'avoir les qualités actuelles du système. Aussi Edwin Land entreprit d'améliorer son procédé et de le diversifier : images à ton neutre, puis images en couleurs, appareils amateurs et appareils industriels ou scientifiques, film intégral sans déchet. À chaque étape, Land conduisait les recherches de façon intense et toujours avec la même motivation enthousiaste qu'au début. L'extraordinaire réussite commerciale du Polaroid et les honneurs successifs n'avaient guère modifié sa façon de vivre, privilégiant principalement la recherche. En effet, avec les années, il s'organisa pour être moins impliqué dans les problèmes de fabrication. Ses proches collaborateurs connaissaient bien son laboratoire personnel où il organisait des séances de travail intensif, d'où chacun sortait épuisé, mais satisfait d'avoir exploré à fond les hypothèses en cours. La totalité de ces séances n'était pas exclusivement orientée sur l'instantané, une grande partie correspondait à la formation de nouveaux chercheurs ou à des travaux plus généraux sur la lumière et sa perception. Ainsi Land élabora-t-il une remarquable théorie sur la vision des couleurs : la théorie [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Invention du Polaroid

Invention du Polaroid
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Un des premiers Polaroid

Un des premiers Polaroid
Crédits : Robert Alan Smith/ Moment/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article

Écrit par :

  • : professeur honoraire de sensitométrie, École nationale supérieure Louis-Lumière, Noisy-le-Grand

Classification

Autres références

«  LAND EDWIN HERBERT (1909-1991)  » est également traité dans :

DICHROÏSME

  • Écrit par 
  • Pierre BELLAND
  •  • 648 mots
  •  • 1 média

Différence d'absorption par un cristal de deux vibrations lumineuses polarisées différemment. Si un cristal est éclairé en lumière blanche polarisée rectilignement, sa coloration (due à l'absorption) varie avec l'orientation du polariseur et du cristal. Un tel cristal est dit pléochroïque ; un cristal biaxe présentant trois teintes principales suivant les trois axes de symétrie géométrique est tri […] Lire la suite

PHOTOGRAPHIE - Histoire des procédés photographiques

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GANDOLFO
  •  • 7 276 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'essor des systèmes argentiques au XXe siècle »  : […] Succédant à une première période dominée par des pratiques artisanales qui privilégiaient la diversité des approches et l'initiative individuelle, l'activité photographique du xx e  siècle est caractérisée par une hégémonie industrielle dans l'exploitation du procédé au gélatinobromure d'argent dont le potentiel de développement demeure inépuisé à ce jour. Les premières améliorations portent sur […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard LEBLANC, « LAND EDWIN HERBERT - (1909-1991) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/edwin-herbert-land/