THOMPSON EDWARD (1924-1993)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Historien et activiste britannique, né le 3 février 1924, mort le 28 août 1993 à Upper Wick, dans le Worcester.

Né dans une famille de missionnaires méthodistes, Edward Palmer Thompson dirige une unité de blindés en Afrique et en Italie pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1946, il termine ses études à Cambridge et adhère au Parti communiste. Dans les années 1950, il se consacre à l'organisation de la base du parti, milite en faveur de la paix, donne des cours du soir à l'université de Leeds et mène des recherches pour son premier ouvrage, une biographie de l'artiste socialiste William Morris.

Choqué par la manière dont les chars soviétiques écrasent l'insurrection hongroise de 1956, Thompson rompt avec le Parti communiste. Il n'en demeure pas moins un marxiste convaincu. Il participe ainsi à la création d'une nouvelle revue, New Left Review, autour de laquelle se forme le mouvement politique et intellectuel de la New Left en 1964. Les dissidents de cette nouvelle gauche influencent la pensée historique de Thompson, en particulier dans son célèbre ouvrage, The Making of the English Working Class (1963, La Formation de la classe ouvrière anglaise).

Dans une prose éloquente et passionnée, Thompson critique l'analyse marxiste classique qui considère les forces économiques impersonnelles comme des vecteurs clés du changement historique et la conscience de classe née au xixe siècle comme un produit direct du nouveau système de fabrication industrielle. Selon lui, l'essor de la classe ouvrière n'a rien eu d'automatique : les ouvriers du xixe siècle ont forgé leur propre identité collective au terme d'un processus long et difficile. Son ouvrage devient très vite l'un des plus importants de l'historiographie d'après guerre et amène les historiens à s'intéresser à la complexité de l'histoire « d'en bas » (from below). Il nourrit également le domaine relativement nouveau qu'est l'« histoire sociale anglaise » (Social history).

Malgré son influence grandissante, Thompson maintient une attitude ambivalente à l'égard des cercles académi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur agrégé d'histoire à l'université Vanderbilt de Nashville, Tennessee

Classification


Autres références

«  THOMPSON EDWARD (1924-1993)  » est également traité dans :

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Courants et écoles historiques

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 6 859 mots

Dans le chapitre « Marxisme et histoire sociale en Angleterre »  : […] En Angleterre, se développait alors un courant d'histoire sociale ancré à la fois dans l'université et l'engagement politique marxiste. Universitaires, enseignants dans l'éducation des adultes, militants actifs, les historiens revisitent les grandes questions de l'histoire britannique, telles que la transition du féodalisme au capitalisme, la révol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-courants-et-ecoles-historiques/#i_41899

MICRO-HISTOIRE

  • Écrit par 
  • Paul-André ROSENTAL
  •  • 1 795 mots

Dans le chapitre « L'objet et les méthodes »  : […] Au cœur de la micro-histoire repose le principe de la réduction d'objet : il consiste à appréhender un phénomène historique d'ampleur à travers un filtre, un terrain contrôlable, de taille limitée mais doté d'une grande valeur heuristique. Par l'étude de parcours de vie dans la région de Biella au xix e  siècle, Franco Ramella en 1984 écrit une his […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/micro-histoire/#i_41899

SOCIAL HISTORY

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 1 742 mots

Dans le chapitre « Mariage entre marxisme et histoire empirique britannique »  : […] En 1946, quelques historiens parmi lesquels Christopher Hill, Edward P. Thompson et Eric J. Hobsbawm constituent à l'intérieur d'un Parti communiste britannique – qui n'est pas, à l'inverse de ses homologues sur le continent, un parti de masse – une section d'histoire dotée de moyens de recherche et d'enseignement. Universitaires, enseignants da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/social-history/#i_41899

SUBALTERN STUDIES

  • Écrit par 
  • Claude MARKOVITS
  •  • 1 700 mots

Dans le chapitre « Naissance d'un courant »  : […] Ce courant est d'abord un produit de la conjoncture politique de l'Inde des années 1960 et 1970 et des remaniements historiographiques de ces années. Cette période fut marquée, dans le domaine politique, par l'éclosion d'un mouvement révolutionnaire d'inspiration maoïste connu en Inde sous le nom de « naxalisme » et, sur le plan de l'historiograph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/subaltern-studies/#i_41899

Pour citer l’article

Michael BESS, « THOMPSON EDWARD - (1924-1993) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-thompson/