MACDOWELL EDWARD (1860-1908)

Le compositeur américain Edward MacDowell est surtout connu pour ses courtes pièces pour piano. Figurant parmi les pionniers de l'utilisation d'éléments autochtones dans ses œuvres, il contribua à établir un langage musical typiquement américain.

Edward MacDowell

Edward MacDowell

photographie

Le compositeur américain Edward MacDowell (1860-1908). 

Crédits : Archival Images/ The MacDowell Colony

Afficher

Né le 18 décembre 1860, à New York, Edward Alexander MacDowell étudie d'abord dans sa ville natale auprès de la pianiste et compositrice Teresa Carreño. Puis il fréquente le Conservatoire de Paris de 1876 à 1878, où il suit notamment les cours d'Antoine François Marmontel et d'Augustin Savard. En 1879, il part pour l'Allemagne, afin d'étudier la composition avec Joachim Raff au conservatoire de Francfort, puis il enseigne le piano à Darmstadt. En 1882, Raff présente MacDowell à Franz Liszt, qui s'arrange pour que ce dernier interprète à Zurich sa Erste moderne Suite, pour piano. En 1884, MacDowell regagne les États-Unis, où il épouse son ancienne élève, Marian Nevins. Il se rend avec sa femme à Wiesbaden, où il demeure jusqu'en 1887. L'année suivante, il revient s'établir aux États-Unis. En 1889, il crée à New York son Deuxième Concerto pour piano, en mineur, sa pièce la plus aboutie, et qui demeure populaire dans le monde entier.

En 1896, MacDowell est invité à fonder une faculté de musique à l'université Columbia de New York. À la suite d'un désaccord avec cette dernière, il démissionne en 1904, ce qui contribue peut-être à la dégradation de sa santé mentale. Il finit par tomber dans un état de démence infantile dont il ne se relèvera jamais. Un appel public à la générosité est lancé en sa faveur en 1906. Peu avant sa mort, le 23 janvier 1908, à New York, son épouse organise la MacDowell Colony dans leur demeure de Peterborough (New Hampshire) ; cette institution permanente accueille en résidence d'été des compositeurs et des auteurs américains.

La musique de MacDowell trouve ses racines dans les mouvements romantiques qui s'épanouissent à la même époque en Europe, son lyrisme rappelant Grieg, tandis que son harmonie évoque Schumann et parfois Liszt. Pr [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification

Pour citer l’article

« MACDOWELL EDWARD - (1860-1908) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-macdowell/