SÉGUIN EDOUARD (1812-1880)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Psychiatre américain d'origine française, pionnier en matière d'éducation d'enfants attardés mentaux.

Né le 28 janvier 1812 à Clamecy (Yonne), dans une famille de médecins, Séguin fit ses études au collège à Auxerre puis au lycée Saint-Louis à Paris, avant d'étudier la médecine et la chirurgie. Très tôt, il s'intéressa aux maladies mentales et, jeune médecin, il assistait les psychothérapeutes Jean-Marc Itard et Jean Étienne Esquirol. En 1839, Séguin ouvrit en France une école destinée aux enfants attardés mentaux ; il y appliqua une méthode de traitement, largement acceptée par la suite, fondée sur l'hypothèse révolutionnaire que les « idiots » n'étaient atteints ni de maladie ni d'anomalie cérébrales, mais qu'ils avaient seulement été frappés d'un arrêt du développement mental, avant, pendant ou après la naissance. Le traitement consistait en un entraînement sensoriel destiné à permettre au patient d'arriver à l'insertion sociale. La méthode de Séguin fit école en Europe. Il publia en 1846 Traitement moral, hygiène et éducation des idiots qui devint un ouvrage classique en psychologie.

Mal à l'aise avec l'atmosphère politique française, Séguin émigra aux États-Unis, s'installant d'abord dans l'Ohio (1851), puis à New York (1854). Il créa plusieurs institutions pour enfants attardés et, en 1860, fonda sa propre maison d'éducation à Mont Vernon (New York).

En 1866, Séguin publia son second traité, L'Idiotie : ses traitements par la méthode physiologique, et enseigna ses principes à la Seguin Medical School d'Orange (New Jersey), en défendant énergiquement sa méthode d'entraînement sensorimoteur. Son fils, Edward Constant, devint un éminent neurologue américain.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« SÉGUIN EDOUARD - (1812-1880) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-seguin/