DURRËS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Après avoir été longtemps le principal port de la côte orientale de l'Adriatique, Durrës (en italien Durazzo) est aujourd'hui la deuxième ville d'Albanie (99 500 hab. au recensement de 2001), puisqu'elle se place avant , Elbasan, Shkodër et Vlorë, et son plus actif point de jonction et d'échanges avec l'extérieur. Si les qualités nautiques de sa rade, exposée aussi bien à la bora qu'au sirocco, sont inférieures à celles de la baie de Vlorë, ses liaisons continentales sont meilleures, assurées par les voies ferrées qui conduisent à Laç, Tirana, Fier, Elbasan et Librazhd, et progressent vers Pogradec, reliant le port aux centres industriels les plus importants d'Albanie, à l'exception de Shkodër. Quelques industries se sont greffées sur ces trafics, elles utilisent les ressources de la mer et des campagnes ou celles qui sont produites par l'effort général de développement planifié : conserveries, tabac, bois et matériaux de construction, constructions mécaniques, plastiques, cuirs. Ces entreprises ont donné à la vieille escale les caractères d'une ville ouvrière, mais leur présence ne disqualifie pas les belles plages voisines. En outre, un service de ferry-boats entre Durrës et Trieste a été inauguré en 1983.

Albanie : carte administrative

carte : Albanie : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Albanie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Pierre-Yves PÉCHOUX

Écrit par :

  • : maître assistant à l'université de Toulouse-Le-Mirail, expert de l'Organisation des Nations unies à Chypre

Classification

Autres références

«  DURRËS  » est également traité dans :

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 079 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le pouvoir politique face à la société albanaise »  : […] Malgré les nombreuses invasions, le peuple albanais a conservé son unité ; 96 p. 100 de la population est d'origine albanaise et 4 p. 100 d'origine grecque ou slave. Plus d'un million d'Albanais vivent à l'étranger : en Sicile, en Grèce, en Yougoslavie, aux États-Unis notamment. Confronté à une société fortement marquée par les coutumes patriarcales et les traditions religieuses, le régime a eu à […] Lire la suite

Les derniers événements

Albanie. Convocation des électeurs et émeutes de la faim. 11-28 février 1992

sont tuées. Les violences durent jusqu'à la fin du mois. Le 28, des pillages surviennent également à Pecinjë, dans le centre du pays, où deux personnes sont tuées. Le 28 également, le port de Durrës est fermé par la police albanaise, pour tenter de contenir l'afflux des candidats à l'exil venus de tout le pays. […] Lire la suite

Albanie. Succès des communistes aux premières élections libres après un nouvel exode de réfugiés. 2-31 mars 1991

À partir du 2, des milliers d'Albanais qui veulent quitter leur pays se rendent au port de Durrës d'où ils embarquent sur des cargos ou des embarcations de fortune à destination de l'Italie. Parallèlement, des milliers d'autres franchissent, sans rencontrer de résistance, la frontière […] Lire la suite

Albanie. Les réfugiés des ambassades autorisés à quitter le pays. 8-30 juillet 1990

de sortie à quatre mille sept cent quatre-vingt-six réfugiés, la plupart sont transférés vers le port de Durres d'où ils sont conduits par bateaux à Brindisi. Environ huit cents restent en Italie, tandis que quelque trois mille d'entre eux gagnent la R.F.A. par train. Le 15, un bateau affrété […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-Yves PÉCHOUX, « DURRËS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/durres/