DURAND DE SAINT-POURÇAIN (entre 1270 et 1275-1334)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dominicain malmené, pour ses prises de position antithomistes, par son ordre officiellement rangé derrière l'Aquinate, Durand, né à Saint-Pourçain (actuellement Saint-Pourçain-sur-Sioule, Allier), est en 1303 au couvent parisien des Frères prêcheurs. Élève de Jacques de Metz, lui-même dominicain non rallié au thomisme, il commente les Sentences à Paris en 1307 et 1308, commentaire pour lequel on lui reproche déjà de s'écarter de saint Thomas et qu'il remanie en 1312-1313, alors qu'il vient d'être reçu magister. De nouveau pris à partie, il est nommé lector curiae à Avignon ; il séjourne au palais pontifical de 1313 à 1317. Pendant cette période, les thomistes orthodoxes dressent une liste de 235 thèses pour lesquelles il est accusé de se séparer du Docteur angélique. Évêque de Limoux en 1317, avant d'occuper le siège du Puy en 1318 et celui de Meaux en 1326, il rédige, au cours de ses dix premières années d'épiscopat, une troisième version de son Commentaire des Sentences, dans laquelle il se rapproche beaucoup de la première. Il meurt à Meaux, un an après la condamnation, par une commission pontificale, de son traité De visione Dei quam habent animae sanctorum ante judicium generale. Entre-temps, toutefois, ses fonctions épiscopales et l'estime de Jean XXII, à qui il les devait, l'ont mis à l'abri de ses censeurs, lassés en quelque sorte de sa ténacité, sinon impressionnés par le caractère passionné de son activité intellectuelle. Il a néanmoins participé, au cours de cette période, à l'examen du Commentaire des Sentences de Guillaume d'Ockham, dont un certain nombre d'articles sont alors condamnés.

On a d'ailleurs souvent vu en Durand un précurseur d'Ockham, mais il s'écarte de celui-ci par une thèse essentielle de sa noétique qui se rattache à Henri de Gand, à travers Jacques de Metz, et qui fait penser à la distinction formelle de Duns Scot : pour Durand, en effet, la relation est un m [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Charles BALADIER, « DURAND DE SAINT-POURÇAIN (entre 1270 et 1275-1334) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/durand-de-saint-pourcain/